CRITIQUE RELIGIEUSE

Ce site est destiné à ceux qui veulent savoir la vérité sur leur religion : que ce soit le Judaïsme l'Islam ou le Christianisme.

ATTENTION : IL EST VIVEMENT CONSEILLE
D'ETRE COUTUMIER DE LA CRITIQUE RELIGIEUSE
POUR POURSUIVRE LA LECTURE DE CE SITE.


KEEP THE BEST (GOD) AND "FUCK" THE REST (devise du site)
(traduction : GARDEZ  LE MEILLEUR (DIEU) ET LAI9SSEZ TOMBER LE RESTE.)

ANCETRE DU CHAPELET : LA CORDE A NOEUDS
CONF. EPOPEE DE GUILGAMESH

RELIGION DE MESOPOTAMIE UR, MYTHE DU DELUGE DE NOE : ICI
 
 
CRITIQUE BIBLIQUE ACTUELLE :


ANALYSE DE LA BIBLE  EN HEBREU

 
 par  
THOMAS RÖMER :
    
    Exégète historien et analyste de la bible en hébreu. 
Titulaire de la chaire de "Milieux bibliques" au Collège de France.

Liste des Cours vidéo de Thomas Romer :

(cliquer sur l'image)
 

Cours VIDEO

Commentaire Et Analyse du "sacrifice d'Abraham"
Chapitre de la bible Génèse 22
 

 


Mais après avoir reconnu quelques quelques points alarmant de la  Bible M. Romer s'évertue à montrer qu'il ne s'agit de rien d'important, et pratique le
grand art 
oh combien répandu dans le domaine des religions
 de la langue de bois
voir ci dessous :

Livre de THOMAS ROMER :"Dieu Obscur
Cruauté, Sexe et Violence dans l'ancien Testament"


thomas romer Dieu obscur. Cruaut?exe et violence dans l`ancien testament

Cliquer sur l'image pour voir l'apperçu du livre

thomas romer table des mati?s de Dieu obscur. Cruaut?exe et violence dans l`ancien testament
Cliquer sur l'image pour voir l'apperçu du livre


CRITIQUE BIBLIQUE ACTUELLE
CRITIQUE DU CHRISTIANISME
A PARTIR D'UN EXTRAIT DU LIVRE DE THOMAS ROMER


DIEU EST-IL CRUEL ?

S'AGIT-IL DU "DIEU" DES INTEGRISTES A JERUSALEM ?

 
COMMENTAIRE A PARTIR D'UN EXTRAIT DU CHAPITRE 2 DE :
 "DIEU OBSCUR , CRUAUTE SEXE ET VIOLENCE DANS L'ANCIEN TESTAMENT"
de Thomas Rhomer

p70 : chapitre 2 "Dieu est-il cruel ?

 

         " ... Ex4,24-26 s'inscrit dans ce débat en racontant comment Zipporah, la non-juive, va être intégrée au peuple de Moïse, non seulement par un simple mariage, mais aussi par le sang. Le récit se passe, en effet, sur le chemin menant de la famille de Zipporah vers le peuple de Moïse. Or, avant l'arrivée, elle doit se prévaloir d'une appartenance intégrale à ce peuple . C'est zipporah elle-mëme qui réussit cette intégration en s'opposant à Yhwh .
S'agit-il du Yhwh des "intégristes" à Jérusalem ?
Par l'acte symbolique qu'elle accomplit en portant du
sang au sexe de Moïse , elle répète la nuit nuptiale, nuit d'union et d'intimité par excellence. Le fait que l'enfant n'ait pas été circoncis signifiait que mère et fils ne faisaient pas partie d'Israël; par l'action de la mère, cette intégration peut avoir lieu. La déclaration de zipporah au v.25b, "tu es pour moi un époux de sang", confirme cette nouvelle relation. Le lien qui unit un couple est plus fort que toutes les considérations d'ordre sociologique, ethnique ou religieux."


Curieux ce rite ?, Est-ce le rite du Yahvé des "integristes" de Jerusalem ?????
curieux aussi cette façon d'etiqueter de M. T. Rohmer, rite concernant le Yhwh des integristes de Jesusalem ????

 

S'agit-il du Yhwh des "integristes" à Jérusalem ?

            Très curieux tout cela . Oui et pas tous les croyants tous les lecteurs de la bible de Jerusalem, ce verset serait dédié aux integristes "de Jerusalem", certainement des Juifs, (il faut croire que quand on parle d'integristes à Jerusalem, et ben se sont pas des chretiens, ni des musulmans dont on parle que ce sont forcément des juifs.
       
          N'épiloguons guère plus sur ce sujet, Puisque nous savons fort bien, que tous les juifs integristes, sont responsables au premier chef de ce qui est écrit dans la bible????. 

            Si comme T. Romer nous le fait remarqué, Certains passages de l'A.T. concerneraient le yahve des  "integristes" de Jerusalem, C'est une bonne chose à savoir.
           
            Il serait  aussi bien plus judicieux d'affirmer que la plus part des integristes "juifs", "musulmans" et "Chretiens", n'ont pour la plus part rien compris à la bible, au coran. Pour la première raisons que pour la plus part ils n'ont pas lu entierement ni la bible ni le coran, et que même si ils l'ont lus, ils n'ont rien compris de ce qu'est la bible ou le coran sauf ce qu'on a bien voulu qu'ils comprennent. 

           Et que pour les integristes musulmans juifs ou chretiens, aucun n'est responsable à ma connaissance de ce qui est ecrit dans cette fameuse bible et ce fameux coran. 

           Par contre ceux qui  l'ont écrits et qui ne sont pas ce qu'il important de discerner les gens du "peuple" juif, chretien ou musulman mais bien l'elite des dirigeants religieux antiques, qui ceux là sont les  responsables et décédés depuis longtemps.

           Pour les extrémistes chrétiens, on en parle beaucoup moins que des autres extrémismes pour leur garder "les mains libres"  
           Certains savent ou se rappellent que le nazisme était bien un mouvement extrémiste chrétien.

d'autres font mines de ne pas savoir que ces mouvements  extremistes chretiens (proches du nazisme) sont existant encore aujourd'hui comme" le Pen "en france.

       A part ces mises en gardes nécessaires à ce "s'agit-il du Yhwh des "integristes" à Jérusalem ? , je répondrai   et que nous conservions l'idée maîtresse qui est bien sur, que l'appartenance revendiquée par l'élite des docteurs de la foi (comme précédemment exprimé) au peuple élu seul choisit par Dieu au détriment des autres, caractérisé  par la circoncision comme le prétendent les "docteurs, les garants du dogme de la foi" en l'ocurrance et nombres des obédients du judaïsme (dont les ancêtres ont obéis contraints et forcés, et qu'eux se contentent d'obéir aveuglément comme il leur est prescrit dans leur livre)et (dans cette perspective aussi de l'Islam)  il s'agit bien du yahvé de tous les intégristes religieux et non pas seulement juifs ou musulmans, mais le yahvé qui aurait décrété que le peuple Juif serait le peuple élu au commencement, ce que toute les confessions s'accordent à reconnaître. Donc le Yahve des integrismes chretiens(qui viendrait supplanté le" peuple juif défaillant à sa mission ou déméritant ) musulmans et juifs.

           Donc avec toutes ces reserves, il s'agit bien du yahve des integristes chretiens musulmans ou juifs, mais aussi de tous les obédients qui s'accordent a penser que le peuple juif etait le peuple élu (ou l'est encore pour précisément les juifs).

           C'est donc le yahvé de tous les integristes religieux du livre et aussi de tous les obédients du livre (musulmans chretiens et juifs).

          En plus simple Tant que Dieu sera assimilé à un peuple en particulier au détriment des autres "peuple" on aura à faire à  un Dieu des integristes, car le seul fait d'approprier DIEU exclusivement a un peuple (ou tout simplement à "un courant religieux) , en diabolisant très fortement ces autres religions ou autres courants  (ces autres qui ne font pas parti du courant religieux en question) ce qui est monnaie courrante dans nos religions ce Dieu sera un Dieu des integristes. Et ce Dieu de la bible est un Dieu extremiste qui obblige ces fidèles à exterminer toutes les autres confessions.

           Toujours est-il que pour la plus part des croyants il reste à etudier la bible, et le coran (accompagné de la bible pour les musulmans). Pour bien comprendre ce qu'elle est et non pas ce qu'on nous a fait croire qu'elle est.
           Ce qui est tout à fait faisable sur ce site, à l'aide des etudes de Voltaire, qui n'etait pas lui, un défenseur de la langue de bois. 


Mais S'agi(rai)t-il du Yhwh des "integristes" à Jérusalem ?

          Si l'on pose la question d'un point de vu "naïf", ce "yahvé", ce "yhwh", ce "Dieu" qui n'aurait, qui n'a certes rien à voir avec tous les extremismes du monde  et forcément encore moins avec l'extrémisme juif, serait-il transformé en Dieu des extrémistes par ce rite obligatoire de circoncision ?

          Non, ce n'est pas le rite par lui même, c'est le privilège de la conception de "peuple élu", cette avantage élictif, que l'on a incriminé a Yahvé assortie de la diabolisation  (conf : danger du dogme du dieu mauvais (diable) dans ce site) promesses de guerres contre tous ceux qui ne feraient pas partie de ce "Club" des élus, qui ne se convertiraient pas comme on le remarque ultérieurement  dans le christianisme et l'islam. Le "Yahvé" en question, agrée l'integration au club, par la circoncision de l'enfant engendré par le male (l'homme d'obédience juive) ... ce qui est un dés principes reconnu de l'islam (ainsi donc on rejouint les dogmes islamiques qui est bien un dogme juif)

          En fait on reconnait dans ce texte, l'appartenance à la religion juive, par le lien du sang, en l'occurance paternel, une politique d'integration, qui se révele, fortement adaptée pour la conquête, et qui permet d'augmenter le cheptel humain, en incluant les femmes reproductrices.

     Tout cela est très poétique, très religieux, le Dieu de la bible, est un Dieu de la guerre, de la conquête de la barbarie, (qui n'est pas infirmé par le christianisme, comme l'histoire l'a révélé,) mais comme la plus part des croyants cherchent à se convaincre du contraire, parce que pour Eux (comme pour nous d'ailleurs) Dieu, ne peut-etre cruel, barbare, cupide etc....

          Mais c'est pourtant bien ce qu'en ont fait ces religions.

          Pour le christianisme, comme pour les autres religions, on cherche à nous faire oublier tous ces atroces aspects, ces atroces conceptions de Dieu,
Mais qui sont belles et bien transmises par ces religions archaïques et qui restent inattaquables encore dans leurs fondement, inattaquables selon la volonté de leur fondateurs.

          C'est vrai qu'il serait long d'expliquer la manière dont se mettent en place les consensus, afin que chacune de ces respectables religions s'arrangent entre elles, afin que tous les rabbins, prêtres et Imams, puissent garder leur position de religions dominantes en conservant les acquis qui ont fait déjà tellement et tellement de morts a travers les siècles, en ce siècle seulement on a mis des enfants dans des chambres à gaz et ensuite dans des fours, pour cause religieuse (le mot "holocauste" signifiant sacrifice entièrement consumé, pour satisfaire Dieu bien sur), pour éliminer les juifs, la solution finale, afin de restituer au catholiques la place qui leur revient de plein droit, de remplaçant "légitime" du peuple élu (puisque nous ne calomnieront pas d'avantage les juifs : un déïcide quand même).
        N'oublions pas que le baptême, moins sanglant à  les mêmes vertus que la fameuse circoncision. Puisque c'est en quelque sorte une passation de pouvoir involontaire de la part des juifs, mais dont les bénéficiaires sont les chrétiens, le "nouveau" peuple élu, venant supplanté l'ancien peuple élu "défaillant". Mais l'enjeu est toujours le même, la domination du monde et l'appropriation exclusive de Dieu et l'extermination des autres confessions (comme pour les musulmans d'ailleurs, qui eux viendraient  supplanter l'ancien peuple élu, et le "soit disant remplaçant légitime du peuple élu défaillant lui aussi : les chrétiens). Encore une nouvelle passation involontaire de pouvoir, pour s'approprier les privilèges du "peuple élu", la possession exclusive  et "légitime" de Dieu et du monde, par le biès encore  de l'extermination "légitime" des autres confessions.
 C'est aussi simple et stupide que ça.


 

Alors qu'en réalité  Il n'y a pas et il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de peuple "élu" par Dieu, puisque Dieu
aime de la même façon tous les hommes. Dieu n'est pas "raciste" ou "sectaire".



          Nous n'épiloguerons pas non plus, sur l'antisémitisme de l'évangile, vraiment ce serait enfoncer des portes béantes, vous avez dit "Juda" ou "Jésus" lequel des deux est juif ? Certainement pas Jésus. non Jésus n'est pas un juda. Non Jésus est Dieu.

           Mais il est mort, ? pour un juif c'est un peu normal vous me direz ?

           Juif et Dieu, et ben il est mort quand même assassiné, ce qui est quand même logique.

           soyons généreux. Ha que c'est beau !!!

           Ceci pour racheter les pêchers  de toutes les canailles. Mais quelle générosité !!!

            "buvez ceci est mon sang mangez ceci est mon corps." 

            Décidément pour de la générosité c'est de la générosité.

 "or je vous dis continuez d'aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent"

Un autre joli passage des évangile très beau aussi : "Dieu" ne fait pas de différence entre le bien et le mal.
extraits des évangiles correspondants : "
           "Afin de vous montrer fils de votre père qui est dans les cieux, puisqu'il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, qu'il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes" (abandonnez toute idée de justice comme dans cet exemple ou Dieu offre la bénédiction de la pluie aux bons et aux mauvais, pas de différence à faire entre bons et mauvais entre le bien et le mal (pour ceux-ci)."


En fait c'est l'impunité totale* (* lire en bas de page)pour les escrocs les gens malfaisants, les tueurs les voleurs que prêche de temps en temps le christianisme, et cette impunité totale a été mise en place par les romains, les antiques italiens qui ont été les auteurs de l'assassinat de Jesus Christ, assassinat qu'ils ont mis sur le dos de leurs victimes de l'époques les juifs, donc une perfidie dont ils afublent les juifs mais dont ils sont les propres auteurs. Bien sur Jésus Christ n'était pas un Dieu, mais si il l'avait été ils l'aurait "tué" (c'est d'ailleurs ce qu'ils ont fait symboliquement) pour obtenir la fameuse impunité des gens malfaisants, voleurs tueurs escrocs etc...

Ces phrases visant à promouvoir l'impunité totale, semble suivre le prolongement de cette défaite de Dieu de sa mort, ce sacrifice involontaire, mais helàs bien installé institué dans les évangiles, et deviennent en quelque sorte les leitmotiv d'une religion ou la justice est obsolete puisque "Dieu" lui-même meurt en voulant proteger "sa justice", ce qui est un non sens absoluement énorme. Dieu n'arrive pas, lui même à faire justice. Il meurt sous les coups de ces énemis. Et ces phrases affirmant que Dieu se moque de la justice suivent la direction d'un Dieu vaincu, défait et se sacrifiant tout en garantissant l'impunité à tous les pecheurs et à ses assassins dont ils sont si on parle de Jesus, puisqu'ils l'ont bien tués.
      (
Ce qui correspond encore un peu a la mentalité de quelques  italiens (mafieux,menteurs et manipulateurs de genie) qui sont historiquement les Spartes  [VIDEO sur les Spartes ici] : instrumentalisation du traitre "rêvé", bouc emmissaire à la sauce italienne : la victime etant le coupable selon eux,  ou les victimes des persécutions romaines les premiers chretiens etants des juifs  deviennent les bourreaux de leur propre persecution.



         Dans le servez-vous, surtout n'oubliez rien ? il y a encore, le fait que dans sa grande bonté, quand le bon Dieu viendra pour détruire le monde et juger le monde entier, 

          ET ben il se fera précédé du diable, donc avant de voir Dieu, on verra le diable détruire
le monde entier, et après quand tout le monde sera mort, Dieu viendra.

          Quand Même,  ça va être dur de voir Jesus.
Si il doit revenir dans ces conditions, il va peut-être réfléchir un peu avant de revenir.
Donc il viendra quand tout le monde sera mort, quand la mort regnera sur la terre, dur dur

          Au moins, dans le cas ou il l'aurait l'idée de revenir avant ?
Si on venait à le prendre  pour le diable !!! (ceci est la version legale officielle du Vatican, il faudrait pas se faire enquiquiner non plus ? (il doit venir mais pas avant la fin du monde, pas avant, avant c'est le diable qu'on attend véridique selon le vatican dans tous les cas  il faut qu'il montre patte blanche genre" jesus Christ" le "plat du dimanche" ou  l'anté christ, il va falloir qu'il choisisse quand même, surtout qu'on  ne lui laisse pas le choix)

          ( Ante = avant )Celui qu'on attend avant la fin du monde, c'est le diable (l'ante-christ), après la fin du monde c'est enfin Jesus Christ. Mais pas avant que le monde soit detruit. (version officielle du VAtican)
          Avant que tout le monde soit mort, donc dans la vie, on  n'attend (selon le vatican seulement l'ante-christ :) le diable, Ce n'est que dans la mort que "Jesus" "Dieu", viendra (donc si Dieu vient dans la vie, ce ne peut pas être Dieu ce ne peut être que le diable : "les mains libres")


(entre parenthèses "ne dit-on pas faites comme chez vous ?, et quand on fait comme chez soi, on va et on vient à sa guise, Donc comme Dieu est chez lui, il va et il va et il vient comme il veut, et il doit pas aimer trop qu'on lui demande de montrer patte blanche ou patte verte, c'est lui le chef, il ne faut peut-être pas l'oublier, ce qui veut dire que Dieu peut-être pas Jesus mais Dieu , peut très bien descendre sur terre, mais que c'est vrai les religions (le judaisme et l'Islam aussi, ont relégués Dieu dans un recoin du passé,ou dans l'avenir mais juste pour le jugement dernier),  ne semblent ni le vouloir ni le souhaiter, ni l'accepter, ni même l'envisager. En fait dans les trois religions, il n'est pas le "bien venu", c'est le moins qu'on puisse dire. En fait les trois religions l'ont étiquetés "juif ou du judaisme le chistianisme et l'islam étant aussi des judaïsmes, et si il ne l'est pas "du judaisme", et il ne l'est pas du judaïsme ( c'est DIEU mais il ne peut pas valider des dogmes aussi inhumains, le peuple élu, la diabolisation des autres confessions, le diable, le devoir d'extermination des autres confessions, la doctrine sacrificielle barbare qui vise a faire de Dieu un etre avide de sang la tyrannie de l'obéissance des fidèles et le devoir qu'ils ont de tout admettre sans poser de question etc...... et ben il n'a pas le droit de siéger, c'est encore un ultimatum ; en d'autres termes c'est l'exclusion pure et simple de Dieu par dictat "religieux")En fait les REligieux font toujours la loi sur DIEU.
C'est encore le monde à l'envers grace à nos très respectables dirrigeants religieux.

IL faudrait pour eux que Même Dieu leur obéïsse.

Il faut rappeller que selon eux et grace encore au phénomène de diabolisation : tout ce qui diverge de leur dogme est considéré par nos  gentils "officiels religieux" comme "diabolique".

  Donc Dieu lui même est considéré par nos religieux comme étant "diabolique" en toute logique.


C'est pourquoi DIEU ne fait plus parti que du passé.

(sauf pour quelques miracles)
 





           Ho,  ce n'est pas tout, puisque nous parlons du plat de réjouissance  : l'apocalypse
Selon les évangiles toutes les autres confessions autres que chretiennes, seront exterminées
par volonté divine. he oui Dieu tient à exterminer  toutes les autres confessions (selon les évangiles idem dans le coran pour les confessions autres que musulmanes)

           Il ne serait pas légèrement extremiste le "jesus Christ" de Jerusalem ? (conf le Nouveau .Testament)
Legerement ...



        BIEN SUR : C'EST LE "DIEU DE L'EXTREMISME ET DE L'EXTERMINATION, LE DIEU DE LA BIBLE DU CORAN ET DES EVANGILES.
                                                          (conf la bible "josué" le NT, le coran).


       Et puisque nous en sommes aux grands thêmes du Christianisme :

Savez-vous pourquoi le "Dieu" des chretiens esr mort (en se sacrifiant) ?
C'est pour inciter les fidèles chretiens à faire de même. 

Voila pourquoi on met à mort un Dieu ?
Comme si Dieu pouvait mourir, ou être tué.

Voilà pour moi La plus grande aberrhation du Christianisme (et la plus grande tristesse du christianisme)   
                                                                                                                                    (d'un deiste)


                       

QUI AIME BIEN CRITIQUE BIEN

 

          Néanmoins l'apport du christianisme par rapports a ses frères le judaismes et l'islam, est assez interessant.

Puisque on donne Dieu cette fois-ci, comme un être totalement non violent (certes ici des référence avec Bouddha (et Krishna autre incanartion de vishnou), et un être totalement d'amour et misericordieux.

(Le pardon est un bien grand mot. Que diriez vous d'un parent qui pardonne tout de A a Z , quoi qu'on fasse de A a Z, se serait vraiment Abjecte, et d'ailleurs je ne vois pas pourquoi Dieu, donnerait l'absolution pour aucun de tous les pechers de la terre. Il faut dire qu'autrefois le pardon s'obtenait en offrant un mouton ou une vache a l'officiant religieux, on pouvait assassiner 2 ou 3 hommes et se faire pardonner automatiquement avec un mouton ou une vache (4 000 Euro (en gros 2 millions anciens)prix d'une vache aujourd'hui). Misericordieux est un termes qui rejoint quelques aspects du pardon, sans pour autant etre le pardon puisque les mauvaises actions n'ont pas vocations à être effacées. Probablement parce que Dieu ne vit pas sur le passé (et que nous humains moyens avons tout intèrêt à faire de même) et que Dieu est certainement le premier à considerer que le mal n'est pas une fatalité. Mais comme on dit le mal est fait, éviter de reproduire la même imbécillité (Du latin imbecillitas (« manque de force physique et de réflexion »)., et essayer de se diriger vers le bien autant qu'on peut, c'est tout. Ici plus qu'ailleurs il n'y a pas de baguette magique, il ne reste plus qu'a faire ammende honorable, et de s'éléver en montrant à la divinité autre chose que de la bassesse).
Dans tous les cas le pardon, n'est pas un acquis et se mérite, c'est pourquoi on parle de repentir etc...)



Choses qui sont quelques fois suggérées dans les 2 autres religions, mais dans le christianisme actuel, Dieu est la bonté personnifié et ne provoque aucune nuisance a l'homme : non violent.

ET c'est un des aspect le plus interessant du christianisme, puisqu'il n'y a pas de revanche, de l'etre divin, de violence aucune provenant de l'etre divin (Ce qui ne veut pas dire que Dieu applaudit des deux mains, puisque celui qui fait une erreur peut plonger dans son erreur (méchanceté) et risquer d'aggraver suffisemment son cas pour que plus personne ne puisse plus rien pour lui c'est a dire qu'il y a le choix dans la vie le choix de faire de bonnes ou de mauvaises choses, et lorsqu'on a fait le mauvais choix (méchancetés), on est dedans. (Puisque la seule personne qui peut changer quelque chose, c'est soi même, mais le sujet est tellement habitué à faire ses méchancetés, que pour lui ça finit par être "normal").)

Ce qui a mon avis, est la véritable nature et fonction de Dieu.
Donc c'est un apport très important et qui donne ses lettres de noblesses au christianisme.

Bien sur les autres religions dans leur progression et leur modernisation semblent se diriger vers cette conception, mais c'est actuellement un penchant très fort de  la conception chretienne de Dieu.
 
Auparavant comme nous l'avons expliqué dans ce site sur les chapitres concernant le "diable", Dieu avait quelques fois la figures du diable, comme le christianisme est aussi un judaisme, on donne a Dieu, des caracteres violents jaloux, (tu n'auras pas d'autres Dieu que moi etc....) impitoyable violent tyranique
qui est la figure du diable.

Donc forcément le christianisme est habité par ces concepts violents, autoritaires ... qui sont les éléments de la figure du diable qu'on a attribué a Dieu (comme expliqué précédemment) , par l'intermediaire de la dualité Dieu, diable (le diable servant a faire obéir aveuglement et sans discution possible : obéissance automatique, tyrannie) dans les religions . IL n'y a pas de diable il n'y a que Dieu (c'est déja pas mal) (conf chapitres sur le diable dans ce sites).
          Les autres religions elles aussi en se modernisant et heureusement on diminués la part du diable, c'est a dire la part de la violence de la cruauté de Dieu, notemment a travers une justice divine plus fine. MAis c'est quand même un domaine ou le christianisme fait figure de précurseur.


 Beaucoup des avancees du chritianisme sont dus a la critique deiste, la critique des lumieres.
qui s est etalee du milieu du 18 (de 1750 a 1860 environ.)
L essai  : le Christ au Vatican, de Victor Hugo, que  l on trouve sur ce site,  (d ailleurs qui est devenu tres rare a cause de la censure, ou de choix electifs d edition). Montre bien, que certains des arguments sont perimes,
parce qu ils ont ete entendu par les pouvoirs religieux, justement grace a la critique deiste.


Les avancees sont toujours dus a la critique religieuse, (mais la critique n est pas toujours athee)
et cette critique qu on a dit athee, ne l etait pas,
les pouvoirs religieux etc... ont encore triches la desssus.
Puisque le mouvement des lumieres et la critique religieuse des lumieres etaient deiste, et non pas athees.
LE mouvement laïque est un mouvement deiste et non athee.
et le laïcisme des lumieres, ne debouche sur l atheisme, mais sur le deisme.
quand les revolutionnaires ecrivaient : egalite: fraternite, liberte
il parlait de la fraternite deiste, c est a dire croyante.

le laique c est le deisme et non l atheisme.


 

Cest un fait qu il y a beaucoup de confusions sur ces approches progressistes de la religion.
MAis dire que le pouvoir religieux catholique officiels, ou l atheisme  est l auteur de ces avancees, c est faux.
Les croyants catholiques oui, qui ont voulus la progression de leur religion
et qui ont adoptes le deisme, oui mais les leaders des pouvoirs religieux catholiques qui finallement l ont acceptes bon gre, mal gre. non.
ET ensuite se sont arranges pour que toutes ces choses partent aux oubliettes Non. (mais c est difficil de faire la difference entre les theologiens de professions les theologiens croyants, les theoligiens officiels (cures rabbins immams etc... Mais la doctrine officielle religieuse c est epineux)

MAis il est vrai que c etaient bien des catholiques qui en ont ete a l origine,
Voltaire  rousseau ,avant d etre deistes etait bien des theologiens catholiques ou chretiens.

C est pour dire qu il n y a pas que des fous dans toutes ces ecoles religieuses (croyants theologiens) , Même si on sait que la doctrine antique- est et a toujours ete - de pousser a l extremisme, l intolerance etc...

Alors pourquoi avec toutes ces bonnes volontes, tous ces croyants, ces theoligiens theistes, toutes ces guerres, ces revolutions qui se retrouvent a avoir des effets contraires a ceux souhaites et souvent recuperees pour renforcer la regidite des prerogatives abusives officielles religieuses ?

 

Parce que le dogme du diable, c est a dire du dieu mechant, est entre dans toutes les mentalites, a ete imposer par la cruaute, par la tyrannie des oppressions religieuses, des officiels religieux, qui n etaient pas ceux qu on a aujourd hui, et qui la plus part du temps ne se doutent pas que Ces antiques officiels religieux n avaient pas du tout les mêmes intentions que ceux d aujourd hui, qui n ont pas compris que ces religions sont des terrains mines par ce dogme antique du dieu mechant et les croyants a peu pres pareils.

         ET c est un fait fort deplorable qui touchent pratiquement toutes les mentalites, et mêmes celles dont on dit
qu elles sont liberees, ou emancipees, ou même contre ces dogmes antiques desastreux, sont contamines par cette terreur antique religieuse, qui evidemment c est pretendu moraliste alors que c etait le contraire. Qui exerce un carcan  totalitaire  (cruel) sur l esprit religieux.


Donc c est pas une mince affaire, malgre que le dogme du diable, soit par lui même pas tres difficil a combattre, cette emprise sur les mentalites et même des mentalites de grands intelectuels,  est tres forte et tenace.
Parce que comme on l a dit elle s est toujours servie de la peur superstitieuse, delirante, fantasmatique
et qui a ete la pierre d achoppement des pouvoirs antiques capitalistes atroces (gregaires cupides avides barbares, d une violence illimitees) et dans les trois religions.

 

JEter l anatheme, abandonner les soit disant croyants delictueux a la vindicts populaires, et toutes ces choses destinees a effrayer les  croyants .
Enfin toutes ces choses qui ont obliges les croyants a l obeissance, a soi disant la fidelite, sont entres dans
les mentalites. Et la frayeur est dans les mentalites, la terreur idem.
Cest un carcan totalitaire produit par le dogme du diable, et tenace.
ET les croyants sont dupes, les theologiens sont  dupes, et arrivent a servir
des valeurs contraires a celles qu ils croient servir et le pire c est encore d empecher, toutes evolutions positives, qu ils appellent pourtant de tous leurs voeux et de leurs efforts, et dans toutes les religions. (developpement dans ce site)



Donc c est tres pervers et perfide ce dogme du dieu mechant.
et c est toujours actif et puissant
sur les mentalites encore aujourd hui (malheureusement)



Pour citer seulement Guy beart :
LE premier qui dira la verite
il faudra l  executer l elliminer .... (ou je ne sais  quoi..)

Et comme cela est developpe dans ce site c est hautement inter religieux
et la peur est ancree dans les esprits, dans les mentalites
dans la conception de la religion, dans les concepts religieux et c est aussi
fort aujourd hui, au contraire de ce qu on s imagine.


ET pourtant ces avancees theologiques deistes qui proviennent du courrant chretiens ( catholiques, protestants) ne sont pas negligeables, et c est grace a elles, que les  les deux autres theologies
du judaisme  ont pu avoir le droit de (s exprimer et de) critiquer.
(mais il ne faut opposer la critique a la croyance en Dieu).

 

 

CRITIQUE ET REFLEXION PLUS POUSSEE
SUR
LES GRANDS THEMES DU CHRISTIANISME.

 

AUTRE THEME INTERRESSANT DU CHRISTIANISME :

L'HOMME SERAIT L'ENFANT DE DIEU.


Puisque jesus est décrit tout de même le plus souvent comme etant le fils de Dieu.
le père, le fils et le saint esprit.
Et dans ce cas l'hypothese que Jesus serait un homme.
ET par extension tous les hommes.

Donc est-il possible que les hommes soient les fils de Dieu.
Nous sommes les créatures de Dieu, donc la nuance est faible
par rapport a la filialité.

Est-ce que les hommes (et les autres créatures de Dieu) sont les fils de Dieu ?
C'est une hypothese tout a fait plausible.
IL ne leur manquerait que l'immortalité.
MAis l'ame est immortelle, donc il ne s'agit que de la mortalité
physique. (Et là on rejoint le theme de la resurection).

C'est probablement un des themes les plus interessant du christianisme.
puisque que finallement il a vécu en homme, il aurrait fait des miracles, mais
il est mort en homme.

Donc certains croient en la mortalité de Jesus, et d'autres pas,
Mais mortalité ou pas mortalité c'est pratiquement la même chose
puisque l'ame est immortelle.

Donc effectivement ça ouvrirait un nouveau champ, la filialité déique de l'homme.
Quoi qu'en y reflechissant ce n'est  pas nouveau.

Il est écrit que Dieu a écrit les lois dans le coeur de l'homme.
Ainsi Dieu ne s'est pas contenté de créer l'homme.
MAis il a créé aussi un mental un comportement qui correspond à sa vie son environnement.

C'est un peu comme un pere qui mettrai son enfant dans un jardin d'enfant.
Tout est organisé, "les jeux" , l'espace pour courrir, l'espace pour se reposer etc...
Et l'organisation en question, le jardin d'enfants c'est ce mental qui correspond a un comportement. C'est ce que les déistes du 18eme siècle, les philosophes des lumieres Rousseau, Voltaire... ont appelés
"LA Religion Naturelle", c'est a dire que l'homme est un être moral et qu'il est fait pour le bien par sa Nature.

           ON peut imaginer deux mondes distincts quoi qu'habituellement ils sont mélangés,
un monde ou regnerait le bien et un monde ou regnerait le mal.

DAns un monde ou regnerait le mal, on ne pourrait rien faire, rien ne serait possible,
puisqu'on pourrait pas faire un pas sans se  faire tuer, violenter, voler, torturer obliger de faire telles ou telles choses, l'esclavage, la soumission etc....
et dans un monde comme ça rien est possible.

           Il ne nous reste que le bien.

L'homme est fait pour le bien, parce que le mal est tout simplement invivable.
Supposons pour donner un autre exemple.
que nous posions deux individus sur la même ligne de départ
TArtempion, et Alfred.
ET qu'aux deux on pose la question suivante :

" - Preferais-tu une piste ou il y a une tonne d'obstacles, le froid, le feu, des ennemis
qui te tirent des flèches,
ou une piste ou tu puisse aller a ta guise en paix ?"
ET bien quels que soient nos deux individus, ils répondront : Le Bien.
Qu'ils soient méchants ou bons. L'homme ne peut s'épanouir que dans le Bien.

C'est un besoin, il ne s'agit pas d'une floriture, d'un artifice.
C'est un vrai besoin. ET si c'est un vrai besoin.
C'est que c'est écrit dans notre nature profonde.

ET C'est ce qui est ecrit dans notre coeur, dans notre ame, notre besoin de paix et de justice en un mot de bonheur.

LE "jardin d'enfants" c'est ce  mode d'emploi ecrit en filigranne dans notre coeur.c'est ce besoin,
et quand on s'eloigne du jardin, la vie n'est plus la vie, en quelque sorte, c'est la vie dénaturé,
ce n'est plus le jardin, c'est le jardin abimé, fracturé, défiguré.
MAis le jardin est toujours sous nos pieds, le jardin, qu'il a créé pour nous.

C'est en quelque sorte le jardin d'enfant qu'il a crée pour nous. la terre et ces lois qu'il a mis
dans notre coeur.

Et si nous reflechissons sur l'essence des religions.
Qu'est ce qu'est vraiment une religion si ce n'est un mode d'emploi
pour arriver a ce monde de "bonheur" ? :
"LE JARDIN D'EDEN" RETROUVE.


 

    LE JESUS RELIGIEUX LEGENDAIRE
ET LE JESUS CHRIST RELIGIEUX HISTORIQUE



Nous parlons ici de l'aspect légendaire de Jesus,
Comme on parlerait de la légende de Moïse, ou de MAhomet
IL ne s'agit pas du vrai JEsus,
parce que si on doit parler du vrai JEsus, on parlerait
évidemment de quelqu'un d'autre, et ce n'aurait guère d'interêt
religieux.
Si beaucoup se demande par exemple,
Pourquoi Dieu après avoir mis JEsus sur le créneau Judaique
l'aurait abandonné face a ces énemis politique (les romains).
Ce serait quand même vache, de l'abondonner après qu'il y ait
pris les patins pour le judaisme (ou le christianisme) au milieu de ces énemis.

C'est parce qu'aucunement Dieu ne partage l'ensemble des dogmes
ni du judaisme, ni du christianisme, ni de l'islam

Si vous étudiez vraiment la bible, par exemple en lisant
"LA Bible enfin expliquée" de Voltaire.

Vous saurez qu'aucunement et a aucun prix
Dieu ne cautionnerait une religion aussi inhumaine.

On parle du JEsus religieux légendaire, parce que certains de
part leur éducation religieuse, comme pour Moïse ou MAhomet
cherchent a voir a travers ce personnage Dieu, ou quelque chose
de proche de Dieu.
MAis ce n'est qu'une question de rhetorique.
En fait l'interêt de ces gens n'est lié qu'au prestige de leur légende religieuse.
Puisque que ce sont les seuls outils que l'on a quand on veut  parler de religion.
C'est par défaut, comme on dit.
Mais c'est les seuls repères que l'on a.
C'est a partir de ces "hommes légendaires" que se sont construit
les religions les liturgies les reflexions théologiques, la philosophie religieuse.
Donc c'est eux qui représentent la religion par défaut.
Mais leur vrai personnage ne représentent que peu d'interet.

Ils se sont intercalés entre Dieu et les hommes
et c'est pourquoi on en parle
Parce que nous c'est Dieu qu'on cherche a retrouver a travers
ces figures légendaires. ET ce sont les seuls outils quelques peu rouillés qu'on a.

MAis nos religions sont bien plus que ces fameux personnages,
C'est la longue histoire de la religion, de ce desir de l'homme
De comprendre de s'approcher de Dieu.

Et c'est pourquoi ces religions autant critiquables qu'elles puissent être.
Sont très importantes, parce que c'est toute l'histoire du fait religieux historique et officiel depuis des siecles
que l'on peut apprehender en les étudiant.Ces personnages ont une valeur symbolique, qui dépasse largement
leur valeur historique.
Et quand je parle de leur valeur symbolique, il s'agit de la valeur de Dieu,
qui se profile derriere,
puisqu'ils ils ont ursupé et son autorité et son identité.



 L'IMPUNITE TOTALE*:

L'IMPUNITE TOTALE :

LE PARDON
DANS LES EVANGILES?

"PARDONNEZ NOS OFFENSES COMME NOUS PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES"
 


            L'impunité totale, est un concept qui n'existe pas dans aucune religion, c'est ce qui est proprement nouveau dans le "nouveau testament", c'est que jamais dans aucune religion il n'est question d'impunité totale pour tous les pêcheurs, ça tout le monde le sait bien, puisque sempiternellement on nous parle du "DROIT CHEMIN", et tout le monde sait qu'une religion est aussi faite pour aider l'homme à être honnete, ne pas faire de mal, et se diriger vers le bien. C'est l'un des themes les plus récurents des religions. L'impunité totale pour les pecheurs c'est du jamais vu. L'impunité totale est un theme issu d'un répertoire mafieux : évidemment si il n'y a plus de justice, il n'y a plus de sanctions (de culpabilités de pennalités de prison). C'est la belle vie pour tous les criminels de toutes éspèces.

Ce concept n'existe pas non plus dans le christianisme, puisque c'est un non sens religieux, de dire que Dieu se moque qu'on fasse le bien ou le mal, mais c'est une tentative romaine de dépaniliser tous les crimes.
(vols, escroqueries, crimes, mensonges trahisons etc...)

Dans toutes les religions, il y a une tambouille interne, une cuisine interne. Un personnage comme jesus, peut avoir un grand role religieux, il peut aussi mourir, si il est dans l'opposition. IL peut essuyer un echec, c'est ce qui lui est arrivé, puisqu'il est décédé devant ces énemis. MAis ce qu'il ne peut pas etre c'est a la fois vaincu et Dieu, si il décéde dans la bataille, ou dans la bataille politico-religieuse, il ne peut certes pas etre Dieu. Cela peut-être un grand saint, un grand martyr, mais ce ne peut etre en aucun cas Dieu. Puisque justement Dieu est le tout puissant, donc ne peut pas perdre.


Donc si il avait un role, il avait un role d'opposant mais un martyr selon la logique religieuse judaique, ne peut en aucun cas être Dieu, ou une incarnation, ça défie la logique religieuse Judaique, ou toutes les religions où on donne Dieu comme un être tout puissant.

Si la défaite fait parti des attributions de Dieu, ça ne peut plus être Dieu. C'est un non sens énorme, Donc si la judaisme à continuer avec JESus, même si on lui a donné des pouvoirs, une grande importance même presque déique. LE fait qu'il perde, oblige les scribbes rabbins etc, a le considerer non pas comme un Dieu, mais comme un martyr inspiré ou très inspiré, mais certes pas un Dieu. C'est d'ailleurs ce qui s'est produit dans l'islam qui etait à la base dans les premiers siecles aussi le judaisme. LE Deces de jesus dans la lutte, lui assigne forcément la place d'humain. Puisque Dieu lui même ne peut pas perdre.

Foncierement Dieu ne peut pas mourir, Dieu est immortel, mais il ne peut pas perdre non plus puisqu'il est tout puissant. Dieu ne peut être défait theoriquement. MAis le théoriquement est très important. LEs hommes peuvent faillir, les hommes peuvent perdre. Mais pas Dieu.

Bon alors on peut expliquer, que le judaisme etait un très fort courant religieux de l'époque, un courant trés puissant aussi. Et que les Romains devaient composer avec ce courant religieux. Mais quand ils l'ont fait, ils n'ont pas respecter les regles. Ils ne sont pas entrés entierement sous la coupelle du judaisme, puisqu'ils l'ont dénaturés. ILs ont enterinés la défaite de JEsus, parce que c'etaient eux mêmes qui  l'avaient provoqués. ILS en étaient fiers autrement dit. ET c'est pourquoi ils ont essayé de transfigurer le christianisme, en une sorte de débilité ou la justice n'a plus de raison d'être. PArce que la tambouille religieuse, c'est la tambouille religieuse, ON peut tuer on peut massacrer a tour de bras, mais il faut respecter les regles. Et la premiere regle c'est la toute puissance de Dieu. DIEU EST un DIEU Vainqueur. IL ne peut pas décéder dans la bataille et pardonner a ceux qui l'ont vaincu. Oui mais c'est ce qui est arrivé à ce pauvre Jesus.


Ces phrases  :

"or je vous dis continuez d'aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent"

           "Afin de vous montrer fils de votre père qui est dans les cieux, puisqu'il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, qu'il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes" (abandonnez toute idée de justice comme dans cet exemple ou Dieu offre la bénédiction de la pluie aux bons et aux mauvais, pas de différence à faire entre bons et mauvais entre le bien et le mal (pour ceux-ci)."

{Et le fameux : "pardonnez nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés", qui s'adresse à Dieu, mais comment Dieu leur pardonnerait de l'avoir pris et de le prendre encore pour un mouton. (Si JEsus avait été Dieu ?!!!).}

Jamais les juifs n'ont dit : "Jesus est mort sur la croix pour racheter nos pechers."
Ce sont les romains qui ont été proclamé cette rumeur ET racheter clairement "leurs pechers" en toute logique.

"Si on vous frappe sur la joue droite, tendez la joue gauche."

sont destinés en premier chefs aux "juifs" vaincus, Pour ne pas qu'il y ait d'autre rebellions, Puisque quand les romains se sont accaparés du christianisme, ils sont allés voir les chretiens défaits, dans leur synagogue etc... ET ils leurs imposés "leur façon de voir", Et leur façon de voir, c'est ça : C'est un Dieu qui accepte sa défaite. C'est : Vous avez perdu, Maintenant c'est nous les chefs du christianisme et les nouvelles lois sont en premier lieu ce que je viens d'ennoncer sur la vulnerabilité de Dieu; et la deuxieme c'est: "vous devez pardonner et vous laisser faire sans broncher". Ce qui on se doute une nouvelle fois, n'a pas été accépté au début pour paroles d'évangiles", et qui a du causé d'autres heurts encore à nouveau, mais les chretiens par la force ont du se soumettre puisque c'est la regle des guerrres, les vaincus se soumettent obligatoirement. Alors dans les évangiles notemment à travers les "lettres", ils présentent cela comme une réforme évidente surtout salutaire, paisible par le bies des  "lettres diplomatiques", mais c'était on s'en doute loin d'être le cas. Puisque les lettres diplomatiques dans de pareils cas (la défaite)  consistent  à imposer les exigences des vainqueurs aux vaincus.

Quand je dis qu'on peut tuer, massacrer a tour de bras, C'est certes cynique, mais c'est la logique religieuse (ce n'est certes pas souhaitable et ce n'est pas permis effectivement, mais ça ne touche pas les grands principes religieux, intouchables sacrés). LEs hommes sont aux prises avec l'adversité, ils ont tous les malheurs du monde, et il y a cette lumiere dans le ciel, d'un Dieu tout puissant qui leur donne l'espoir, de ne plus etre dans l'adversité , dans la peine, la misere etc... C'EST pourquoi Dieu est intouchable, invulnerable aussi. LA grandeur de Dieu ne peut pas ne doit pas être remise en cause jamais. ON lui met une claque, une tapette on le met sur une croix, on le perce avec des lances de cinq metres et on l'execute comme un vulgaire voleur on lui fait subir un echec cuisant et on fait la publicité de cette echec. C'est un non sens, c'est une diminution de Dieu, affaiblissement, rapetissement. Et ce n'est pas REligieux au sens noble du terme.


Dieu aurait peut-être pris la place d'un persécuté, d'un sacrifié parmi tant d'autres, peut-être pour montrer a quel point la bettise humaine est sans limite, oui il aurait pu le faire, et dire qu'a chaque fois qu'on tuait un "innocent" on tuait Dieu aussi (Quoiqu'il est toujours très difficil de tuer Dieu, impossible est plus correct, et "innocent" ce qui n'est probablement le cas de ce cher Jesus historique, puisque Jesus etait sans doute un fervent "religieux" du judaïsme ce qui ne fait pas de lui pour autant un innocent). Quoi qu'il en soit, Dieu a que ça à faire d'entrer dans le jeu des humains, pour aller lui même agreer son propre sacrifice. Oui Dieu a que ça a faire. OUI DIEU EST UN GENTIL MOUTON QUI SE LAISSE FAIRE.


 

LA place de Dieu et la place de l homme.



La vie de l'homme est conditionnée par la place que l'on donne a Dieu dans nos societés, c'est pourquoi il est important de donner a Dieu sa vrai place,
et non pas une place qu'on lui concede après des compromis capitalistes athées etc....


Et il y a de tres belles choses dans les religions, les theologies dans toutes les religions
la croyance, les theologies, etc...
ET tout n est pas noir et tout n est pas blanc ni dans les uns ni dans les autres,
Meme en ce qui concerne la critique, puisqu il y a des debats au sein meme
des differents courants religieux et religions, depuis longtemps encore, c est les traditions
de reflexions religieuses (talmudiques) (seminaires) (et même dans l islam même si on en parle peu) etc... aussi trop long a enumeres, qui
ont fait d ailleurs progresser plus les lithurgies approches pratiques religieuses, etc...
Donc cette critique a lieu au sein même des religions ou sont issus de ces religions.
MAis qui helas nont pas touches aux fondemnents en pensant que ce n etait pas necessaires,
que l essentiel etait d arranger les choses sans plus.
je suis moi même croyant et theologien, je fais parti de ces croyants religieux, theologiens

Selon mon opinion personnelle c est une raison de plus de critiquer, même si  c est deseagreable,
et ca l est aussi pour moi.
MAis comme je le dis qui aime bien critique bien,
parce que si on aime et se fou, du contenu des messages qu on envoit
ou qu on recoit.
CA c est un travail de peroquet.
A mon avis il faut analyser, examiner pour comprendre et pour avancer,
raison de plus pour les choses qu on aime et qu on respecte.
Il faut pas nier les efforts des religieux ou croyants pour faire avancer les choses puisque moi même  j en suis, mais si mon analyse est shematique,
c est pour reveler
les dangers justements des grosses lacunes fondamentales, auxquelles parfois
on ne pense pas parce qu on est trop entrainne par cette longue tradition commune aux trois
religions et qu on se laisse berner ,  parce que c est telllement habituel quon y prete plus attention.
(mais c est connu : les coordonniers sont les plus mals chausses ?!?)







Pour plus de developpements parcourir le site :

visiter le site : retourner à l'accueil


PS : C est desagreable  de devoir faire ce constat j aurai prefere m en
passe, d autant que  je fais parti de ces croyants cures rabbins immams theologiens, theologiennes etc ...

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site