CRITIQUE RELIGIEUSE

Ce site est destiné à ceux qui veulent savoir la vérité sur leur religion : que ce soit le Judaïsme l'Islam ou le Christianisme.

ATTENTION : IL EST VIVEMENT CONSEILLE
D'ETRE COUTUMIER DE LA CRITIQUE RELIGIEUSE
POUR POURSUIVRE LA LECTURE DE CE SITE.


KEEP THE BEST (GOD) AND "FUCK" THE REST (devise du site)
(traduction : GARDEZ  LE MEILLEUR (DIEU) ET LAI9SSEZ TOMBER LE RESTE.)

ANCETRE DU CHAPELET : LA CORDE A NOEUDS
CONF. EPOPEE DE GUILGAMESH

RELIGION DE MESOPOTAMIE UR, MYTHE DU DELUGE DE NOE : ICI
 
 

 



Plus que de diviniser "le diable":
 ils ont diabolisés Dieu.


 

     LE DIABLE EXISTE T-IL ?    

 

           ATTENTION : le diable est une invention des cléricaux pour faire obéir, le diable n'existe pas. Ce qui est du domaine de Dieu est exclusivement du domaine du bien. Rien qui vient de Dieu ne fait le mal. (par contre ce qui vient de l'homme ou de l'humain : oui)

  Que peut-on dire de la définition du diable , qu'est ce que le diable ?

           Par définition, Dieu est bon, donc pas moyen de le rendre malfaisant, puis qu'il est bon.
                 Est-ce que bon, est le mot, qui est le mot convient ?

           Si oui, il n'a rien à voir avec le diable. Donc dans ce cas là, le diable est une invention de l'homme, et correspondrait davantage avec l'homme.

           Des hommes, (pas tous) on peut dire qu'ils sont méchants. Et sans y avoir réfléchi très longtemps : il suffit de voir certaines choses, pour se rendre compte qu'ils sont capables des pires atrocités, de vices, de tortures, de sadisme, de calculs malfaisants, de cupidité, etc ..., etc...., de tous les maux de la terre, faire mourir de faim un enfant, vendre des enfants pour être des esclaves ... leur  faire subir des  maltraitances physiques mais aussi  morales. L'homme est capable des pires  tueries,  de massacres, sauvageries, et actuellement l'homme ordinaire détruit son propre  habitat, mais encore celui de ses propres enfants.

           La question est de quoi ne sont pas capables les hommes ? dans le domaine des atrocités du vice  et de l'argent?

           Parler d'un être qui aurait des pouvoirs quasi divins, et qui ferait le mal sur la terre, : le diable. Ce serait donner des qualités divines  à un être malfaisant. Hors rien qui est du domaine de Dieu ne fait pas le mal. Comment en effet imaginer que Dieu donnerait des pouvoirs, à une entité supérieur aux humains , pour faire le mal ? Ce qui est du domaine de Dieu, est du domaine du bien.  Bon alors effectivement on peut raconter des histoires rocambolesques, d'un ange déchu, et qui voudrait prendre sa revanche sur les humains, ou sur Dieu ?? lui même. D'un client qui casserait la gueule du boulanger, parce qu'il n'y à plus de baguettes. Ça ne se passe pas comme ça la haut, Là haut celui qui domine (d'ailleurs sur terre aussi)  c'est Dieu, celui qui dirige c'est Dieu et c'est tout. Il n'y a pas de conflits  de pouvoirs , ni coups d'états ni rien de ce genre.  C'est Dieu, et Dieu a un immense pouvoir qui n'est en rien comparable à celui des humains (malgré que ces humains sont forts quand il s'agit de faire le mal).  Alors pour nous, rien de comparable à  la puissance divine ne se mêle des malheurs de l'homme, dans le sens d'y prendre part.

          Alors qu'est-ce que ce diable ? Rien qui serait d'une puissance divine, et qui ferait le mal.

        On peut dire qu'on a associé au mot diable, tout ce qui du domaine de la superstition : la peur de l'inconnu, la crainte envers les forces qu'on ne comprend pas forcément, les nombreuses méchancetés, ou bien encore la peur des maladies, et des malheurs en tout genres :  la séparation de l'être aimé, la trahison, le sentiment de solitude extrême, la misère, la souffrance de la  maladie, la séparation de toute sa famille, de ses enfants, la maladie qui emporte, ou la mort qui foudroie, le feu dans sa propre maison... etc... etc...

           Le domaine des peurs de l'homme est bien vivant; la peur de l'homme est bien réelle. et c'est comme ça. Alors tout ce qui s'apparenterait au domaine de la peur en générale serait le domaine d' un diable qu'on qualifierait de diable de superstition ou diable d'imagination.

           Donc il y a peu de là à dire que la personnification divine de ce diable, dans le sens il aurait des pouvoirs surhumains, n'est qu'une manipulation des cléricaux de tout bords, pour effrayer l'humain et le pousser à suivre la voix d'un de leur credo : "fait ce que je dis, dis que j'ai raison, ou peut-être le diable (mais qui n'existe pas) qui est théoriquement l'antithèse de Dieu, puisque tu cherches à douter de mes enseignements, ou des ordres que je te donne, comme la pratique religieuse, etc...aura raison de toi. Un chantage, tellement courant qu'on le trouve normal à notre époque, qui ne l'oublions pas se dit moderne.

     

           Est ce que l'homme qui aurait plutôt intérêt au bien, donc qui s'accomplirait dans le bien, ne se détournerait pas de lui même, et perdrait par cela son humanité, et deviendrait un monstre, et quelque chose qui n'a d'humain que l'apparence globale, donc qui aurait perdu le sens profond de son existence, il se serait perdu, et transformé en bête, en obsédé de ses perversions, et en serait donc devenu esclave, et se serait perdu pour lui même (ainsi que pour les autres évidemment), Donc se perdre, et s'éloigner du bon chemin, qui est du langage clérical, aurait une réelle existence,  et ne nécessiterait pas une intervention diabolique.

 

           Pourtant c'est une réalité, pour les gens damnés dans le langage clérical, la plupart d'entre nous ne connaissent guère de tels monstres , dans leur entourage proche(d'a, et peuvent difficilement les étudier, ou les voir, se rendre compte de la chose, quand ce n'est pas ces damnés, qui eux mêmes se cachent (et qui ont une pratique très évolué de la technologie des masques). Il ne faut pas oublier par ailleurs, que ce n'est pas en regardant quelqu'un qu'on sait beaucoup de choses de sa vie . En général non, c'est en connaissant les gens pour  les avoir suivis de près par exemple comme Dieu le ferait ou le fait; c'est à dire de façon très personnelle. Que ces choses apparaissent, parce qu'il s'agit de l'intériorité de l'être humain. Et souvent nous sommes de piètres traducteurs de nos  états personnels, alors évidemment en ce qui concerne les autres,  comment connaître leur vie intérieure ?

        Les drames de l'historicité humaine se jouent profondément à l'intérieur, prenons l'exemple d'une déception amoureuse, souvent il ne paraît rien à l'extérieur, de ce qui se passe à l'intérieur. Si un drame se joue dans un humain, comment le savoir la plupart du temps, si en plus le "perdu"  même dévoré par son obsession  est  aveugle de sa propre situation, ou  s'emploie (le plus fréquemment) tout bonnement à le cacher.

        Néanmoins ces êtres existent et sont hélas nombreux : les criminels, les gens qui vénèrent littéralement l'argent et qui ne respectent rien (ça existe), les personnes qui obéissent trop souvent et lamentablement à l'appel des sens, les hauts cinglés de l'autorité religieuse ou non qui se prennent pour des saints, (parce qu'il ne faut pas oublier qu'il n'y a que Dieu qui soit saint les autres se le font croire,)  croient qu'ils ne commettent pas d'erreurs, et se croient parfaits, et puis d'autres...(pourquoi l'exemple des faux saints : parce qu'il n'y a que les fous, et les fous dangereux pour croire qu'ils ne commettent pas d'erreurs).

      DONC L'HOMME N'A PAS BESOIN DE DIABLES, POUR ÊTRE TENTE, N'A PAS BESOIN DE DIABLES POUR FAIRE DES HORREURS DES ATROCITÉS, du mal ; C'est l'homme qui est lui même son propre diable, C'est l'homme qui doit se mefier de faire de mauvaises actions, qui le ferait se pencher et se commettre du coté mauvais.

 Comme l'exemple que nous venons de donner du criminel, qui devient l'objet de ces obsessions, et non pas ce qu'il croit c'est à dire le contraire, il croit en effet qu'il est le maître et les autres, ces victimes ces esclaves de ces folies, de ces lubies, (malgré le fait indéniable qu'il ne vaut mieux pas avoir à faire un criminel) C'est lui même qui tombe sous le joug, de ce qui peut-être une passion, qui est souvent une envie par conséquent irrépressible, qui finit par régir sa vie, le commander, le diriger et l'asservir, pour qu'il ne fasse plus qu'un avec sa passion, c'est à dire finir par être un homme cruel, avide de sang, obsédé de ces appétits monstrueux, et comme nous l'avons dit, n'être plus qu'un homme par l'apparence.

   Mais de la même façon que le criminel, il y a bien d'autres déviantes morales, comme la cupidité, l'orgueil, etc.... qui finissent par aboutir à des dégénérescences humaines.

   L'homme se détourne son humanité, et devient  un homme atrophié, en somme qui n'a plus grand chose d'humain que l'apparence.

  Et l'existence de ces damnés, est bien réelle, et n'a aucun rapport avec aucune intervention, de Dieu ou d'un quelconque diable, mais bien le résultat de la direction que l'homme s'est lui même donné à sa vie. Et que l'on peut nommé L'AUTO-DAMNATION.

   Cela pourrait faire rire beaucoup d'officiels religieux, qui rétorqueraient évidemment :" le diable est méchant : que croyez-vous, c'est à lui que j'obéis en vous disant de vous soumettre à tel ou tels préceptes de ma religion, croyez vous qu'il vous laisserait usurper ma religion, non c'est bien à lui que j'obéis, et auquel je vous prie de croire sous peine de damnation, en fait en tant que représentant de la loi de Dieu, c'est de moi et de moi seul que vient la damnation. Puisque je suis le serviteur de la vrai loi véridique de Dieu".

   Et ce discours ou nous avons fait exprès de mélanger les acceptions de Dieu, et diable, est le discours que tiennent touts les tenants de ces trois religions, chrétiennes juives ou musulmanes. D'un coup, ils disent exactement la même chose, Mais leur diable, ou leur "Dieu" (malheureusement ils ne font pas de différence avec l'un ou l'autre, ce qui leur facilite beaucoup l'endoctrinement) dit seulement ce qu'en tant qu'officiels de leur foie particuliere ils veulent bien lui faire dire et sous couvert de "sacro-saint", c'est eux meme qui font se discours, donc qui se prennent pour Dieu ou le diable (mais accordons leurs la deuxiemes hypothèse, c'est à dire celle du diable, qui leur va donc le mieux, puisqu'après tout ce ne sont que des hommes)

        Enfin, toutes les atrocités commises dans ce monde sont l'oeuvre des hommes et des hommes de toutes religions de toutes origines sociales, de touts ages, et de tout horizons. Et pour nous,  se sont ceux qu'on nomment parfois : "des diables" ;  les hommes evidemment. 



Extrait de " LES RUINES " de C.F. VOLNEY. Poursuivre la lecture du chapitre 3 "le fantome" accessible sur "GOOGLE RECHERCHE DE LIVRES"

extrait de "les ruines" de C.F. VOLNEY ch 3 "le fantome"

 

ALORS, DIEU OU DIABLE ?

 

Mais qu'est-ce que le diable ? le diable n'existe pas, c'est souvent le résultat de superstitions, c'est une invention "religieuse" pour effrayer.

mais  le diable peut se représenté comme étant le concept du mal., c'est à dire le mal, tout court, tout ce qui est mal dans la vie, ou tout ce qui fait mal ou très mal.
 ce qui est mauvais,
ce qu'on aime pas.


admettons que nous" supposons que nous nommons : "diable" : le concept du mal)

donc oui le mal existe, si on nomme le concept de mal par le mot diable, oui le mal existe,

Ce mal, le concept du mal,

c'est quelqu'un ou quelque chose dont on ne cherche
qu'à s'éloigner, à fuir ou à se protéger ? (et c'est normal).

C'est quelque chose ou quelqu'un qui est mauvais,
dont on a tout le raison de se méfier,

qu'on aime pas, et qu'on hais.


Oui ce "diable" là, existe c'est ce qui fait mal, la méchanceté, c'est le mal. 


Donc le mal existe, et ce "diable" là existe , ce "diable" qui est sinonyme du mal.   


Alors que font ces clericaux, à méler Dieu, ou des pouvoirs angevins, au mal, veulent-ils le rendre inusable, invulnérable, durable, inaltérable , puissant ? plein de pouivoirs, mais (et qui pourtant serait notre père et notre mère .... ?  qui serait vivant aux royaume des cieux ? 
qu'est ce que ça veut dire. qu'elle forme cherchent-ils à donner au mal, une force divine, ? un pouvoir fatidique, fatal, conscient, etq intelligent ???????????  


   le diable (comme on nous le présente dans la bible, ce diable là inventé par les docteurs de la religion :     c'est le concept du mal personnifié "divinisé".

 

 C'est à dire que les officiels religieux, ont habillés Dieu des attributs du diable, qu'ils ont diabolisé Dieu. et c'est très tres très très grâve.

 

Mais c'est extremement grâve, ils inversent les valeurs, et (les valeurs les plus précieuses, les valeurs de Dieu, la valeur divine) des valeurs aussi précieuse que le Bien, que Dieu. Et en plus ils ont forcés nos ancêtres à les croire à coup de cherem, d'interdits, d'exécutions à etre brulé vif, transpérce par le fil de l'épées, retranchés du peuples, lapider à mort. etc.....



Voila ce qu'ils ont fait, ils ont imposés, le diable par la force en se prévalant de Dieu (en faisant croire que ce mal venait de Dieu.)

Plus que de diviniser "le diable" :
 ils ont diabolisés Dieu.

             

 LE DIABLE POUR MANIPULER
 ET   
SE FAIRE OBEIR

          


            Ces officiels religieux gagnaient leur pains, sur le pouvoir qu'ils pouvaient avoir sur les croyants.
Au sinon ces officiels religieux perdaient leur gagnent pain, et seraient mort de faim, etc...


Il fallait leur faire peur aussi non personne n'aurait payé.
Et comment faire ? 
Ils faisaient peur avec le "diable", le courroux de "Dieu". 

On leur faisait croire, que s'ils obéissaient pas à la lettre, et justement à la lettre, c'est à dire : 
- Le religieux : "oui mais si il y a eu ce malheur", c'est que tu as fait quelque chose de mal.
ET le croyant répondait, mais je n'ai rien fait j'ai bien suivi tout les rites, et tout ce que vous m'avez dit de faire.
- "mais non, tu as du faire quelque chose d'impur "
le religieux : - "tu as du toucher quelque chose d'impur ou quelqu'un d'impur sans le savoir"
- "tu as eu des pensées mauvaises"
-  "Ce n'est pas toi, mais une de tes femmes, ou une de tes concubines, ou des gens du peuple qui ont fait des pêchers, et tu paye pour eux, parce qu'ils font le pêcher ou un de tes ancêtres, ou un de tes enfants.
- "tu as laissé entrer le pêcher chez toi parce que tu as parlé à quelqu'un d'impur, ou touché quelqu'un ou quelque chose d'impur sans te purifier ensuite."

          Enfin, plus il y avait de règles bêtes, plus il y avait de raison de payer.

          Et "le diable" c'est celui qui faisait ouvrir la bourse du croyant
on lui faisant tellement peur avec le diable (ou le courroux de Dieu)
qu'il payait, (en effectuant le rite demandé par exemple sacrifier un boeuf : le sacrificateur ou "religieux" officiel se payaient  automatiquement sur la plus part des sacrifices, il fallait lui donner la moitié de la victime qu'on sacrifiait etc...)

          C'est pour ça qu'il fallait leur faire croire au diable, en inventant des histoires farfelues, compliquées, des rites obligatoires.

" -C'est parce que tu n'as pas fait tes "devoirs religieux" que le diable va te faire goutter son courroux."
          ET donc grace "au diable" on pouvait inventer tous pleins de devoirs religieux, faire des sacrifices tous les shabbats, tous les ans, lors des évenements mariages etc... pour racheter un pecher.


    Sans diable, pas de paiement.

         
C'est pourquoi il faillait faire croire au diable.

          Aujourd'hui c'est moins contraignant.

          Mais avant il demandaient  de sacrifier des boeufs, des agneaux, et de donner de l'argent et parfois beaucoup d'argent (d'ailleurs a l'époque, c'etait des poids en argent en or en cuivre)  pour éviter le courroux du diable
.

     TECHNIQUES DE MANIPULATIONS ET D'ENDOCTRINEMENT DES RELIGIEUX , dans la religion musulmane, la religion chrétienne et la religion juive. 

 

          Notre éducation religieuse à lieu dès l' enfance, alors que l'enfant n'a pas de repère réellement structuré, puisqu'il n'a ni savoir, ni expérience, ainsi s'en remet-il à ses parents, et somme toute à l'autorité ambiante.

           La technique de base, est la vieille technique des religieux (officiels) juifs qui a fait largement ces preuves, et qui a été par conséquent reprise dans les deux religions qui ont succédées, donc dans la religion chrétienne et la religion musulmane. 

          La technique  des religieux consiste à placer l'individu donc dès l'enfance dans une perspective ou il n'a que le choix de suivre ces " Religieux", ou de se perdre comme ces officiels nous en convainquent vraiment, sur le terrain de la perdition  de l'enfer et du diable.

          Vu comme ça, en effet, il n'y a pas le choix.

          Et cette peur de l'enfer et du diable, fait marcher l'individu  dans l'obéissance et la peur. (Avec toutes ces menaces qui sont écrites dans les livres en question, et par ces officiels religieux, qui ne cessent pas de répéter les mêmes choses :  "tu dois obéir sous peine d'enfer, de diable.. etc....")

Et c'est cela leur supercherie, leur stratagème autoritaire, c'est ainsi qu'ils peuvent dire n'importe quoi, et  donner à leur dire valeur de loi. 

 Il n'y a pas vraiment d'autres choix selon eux. Et pendant toute notre enfance, il n'est pas question de réfléchir, parce que réfléchir surtout est interdit.

          Alors on finit par obéir, a ne plus chercher à réfléchir : à gober, et ça tombe bien puis qu'à part obéir et gober, c'est tout ce qu'ils demandent.

          Pas question de se rebeller, puisque ces gens là, ces officiels religieux qu'ils soient de la religion juive, de la religion chrétienne, ou musulmane. Se disent eux-mêmes être des religieux, des grands religieux, des saints voir des grands saints et parfois même se revêtent des attributs de Dieu même: l'infaillibilité du pape et sa très haute sainteté. Si l'on était pas porté à en rire, on devrait en pleurer.

Ceci dit, les religieux juifs, ne peuvent pas se vanter d'être les premiers à avoir utilisé ce subterfuge qui consiste à profiter des superstitions, et des peurs en général, le moindre des sorciers des époques anciennes, utilisait ce stratagème, "vieux comme le monde" pratiquement. 

 

          C'est cette menace de " l'enfer, la perdition le diable ..." qui donne valeur (exactement de la même façon dans les trois religions)  de "sacré"  et d'impératif à toutes les stupidités, ou idées qui passent  par la tête de ces très "grands saints", de ces "vénérables"  "très grands religieux", qu'il ne faut pas mettre en doute. Et beaucoup d'individus se sont retrouvés incarcérés, jetés dans des oubliettes, brûlés, écartelés, exécutés, par des "saints",  ou  des  "Grands religieux".

          Si aujourd'hui l'on vous dit, ou si on vous a dit hier, vous devez couper la tête d'une poule, tous les vendredis, vous devrez donc couper la tête d'une poule, ordre que vous devez suivre sous peine d'enfer.

          Pour ceux qui n'ont pas lus quelques passages des manuscrits de la mer morte, c'est assez visible, pour ne pas dire flagrant, avec le recul des années ou des siècles : le ridicule de ces religieux. Quand on les voit dans leur décors et  leurs préoccupations quotidiennes forger à coups de bêtises successives des dogmes et ces chimères qui vont être déchiffrés et adoptés surtout dans le christianisme et la religion musulmane et qui étaient pour la plus part déjà de mise dans le judaisme. C'est le ridicule qui ressort quand on les surprend dans leur petit laboratoire, en proie à leurs  délires, poursuivre dans leurs folies leurs aspirations démesurées.

          Enfin tout ce que disaient ces religieux étaient vérité.

          Et aujourd'hui encore tout ce qu'ils disent est vérité. Parce qu'au sinon c'est la perdition, l'enfer ... le diable etc....

          Mais en fait, se sont des êtres prétentieux, qui se prétendent être des religieux, avoir l'accord et l'approbation de "Dieu."  On ne peut pas dire des choses comme ça, à la légère. Dieu est Important, ce que pense le bon Dieu est de toute première importance. 
    
          Si quelqu'un d'ordinaire, ou un religieux qu'on sortirait de son registre d'endoctrinement, si on l'entendait seulement dire une des phrases qu'il répète à longueur de temps : " Dieu est d'accord avec moi, Dieu m'approuve ... "

     On lui dirait : "toi tu  prétends détenir la sagesse de Dieu,  bien sûr ???. Voilà ce qu'on lui dirait, parce que personne n'a la sagesse de Dieu, à part Dieu lui même. Comme le disent tous les religieux, (il est certains que même si ils disent beaucoup de bêtises ils ne disent pas que des bêtises, au sinon cela ferait longtemps qu'on les aurait abandonner à leur triste sort de manipulateurs) la sagesse du Bon Dieu, est ce qu'il y a de plus grand dans le monde et dans l'univers. Si nous avions la sagesse de Dieu, nous serions Dieu, mais nous ne sommes que des petits êtres un peu faibles, et nous devons l'avouer, nous n'avons vraiment qu'une petite ressemblance avec le très haut.

     Alors un peu d'humilité, un peu de sens commun. Il faut que ces prêtres ces rabbins, etc.... cessent leur prétention abominable. Le grand religieux c'est Dieu lui même, nous ne sommes que peu de chose, devant sa grandeur, et sa sagesse.

    Et si ça amuse certains, de couper une tête de poule, et dire qu'en cela, ils font  ce que Dieu attend d'eux et de nous ?  Un séjour devant le miroir, leur ferait se rendre compte de leur énorme stupidité, de leur prétention abjecte, de leur falsification et de leur frauduleuse usurpation de la divinité qu'ils font par prétention, bêtise stupidité et  grande bassesse.

En fait en nous menaçant de l'enfer ....la perdition etc... c'est ainsi qu'ils nous font peur, pour pouvoir facilement nous manipuler.  Et c'est ce qu'ils font ils nous manipulent facilement.

              Nous n'avons  commis qu'une erreur, celle de ne pas soupçonner en eux leur mensonge et une vanité  précieuse prétentieuse et sans limite.

 

       En fait c'est un chantage enfantin, que même les enfants ont scrupules à utiliser, si tu ne me donne pas, tes billes, ton vélo, ton ballon, ton bonbon, ton chewing gum, tu iras en enfer ... tu suivras le chemin de la perdition ... , même les enfants n'osent pas faire ça, mais pas les "Saints".

 

Petite illustration :  

 Ce qui est royalement écoeurant, c'est qu'ils nous mentent eux (les religieux) tout en nous interdisant de mentir, c'est qu'ils nous font peur et nous traite comme des marionnettes.

 
  " Tu n'as pas le droit de réfléchir
    tu dois obéir.
   
 
   les possessions sont inutiles,
   le diable vous intime l'ordre d'obéir de ne pas réfléchir,
   et oui, à quoi vous servirait un cerveau,  
   si ils vous disaient autre chose que de m'obéir.
 
   Ou d'obéir à tel ou tel,
   qui vous garde dans une soumission aveugle.
 
  ou est le bien, ou est le mal  
quand on a pas le droit de réfléchir
et que le droit d'obéir ?
   nule part  
 .
" ha si vous avez le droit de vous taper dessus, (entre  chrétiens juifs et musulmans...)
de me révérer moi "le rabbin" , le "prêtre" le "imam"
comme un grand saint, puisque je suis le porte parole unique de la vrai religion de Dieu, et que sans cela, vous aurez le droit aux affres de l'enfer. 
  
Vous n'avez pas le choix
l'obéissance est pour vous
et moi le grand religieux,
vous devez m'obéir, au sinon, ha ! le diable, va vous attrapper
quand vous serez tout seul dans le noir.
 
   Je vous aurai bien assez prévenu non ?
 
   HA HA HA HA!!!!!  
  Et je tiens particulièrement à ce que vous coupiez la tête  
de cette poule.
 C'est un devoir, non ce n'est pas un ordre
 c'est un devoir.

 

  

                         
 

                   LE DIABLE              
DANS   LES   RELIGIONS 

            LE DIABLE DANS LE JUDAÏSME, LE CHRISTIANISME ET LA RELIGION MUSULMANE, OU COMMENT SE FAIRE OBÉIR AVEUGLEMENT GRÂCE AU DIABLE. OU COMMENT ADMETTRE ET FAIRE ADMETTRE TOUTES  LES PLUS GROSSIÈRES ET SORDIDES MANIPULATIONS.
 

          LES RELIGIONS, confondent le diable et le mal.

   Le mal, ou le coté de l'être humain capable de faire le mal,, c'est a dire, notre propre "diable" qui peut conduire nous perdre  et à nous éloigné du  droit chemin. 

 et le diable  : "diable, qui serait le garant de leur dogme"

    Il faut bien voir que ce n'est pa la même chose et la même chose du tout.
    Parce que leur diable est une invention, pour donner valeur de lois à tous leur dogme, tandis que le mal, lui existe, dans le mesure, ou l'on commet des actes répréhensibles, et où on s'éloigne du droit chemin.

CEPENDANT  :  Même si c'est en contradiction avec la triste conception de l'horreur démoniaque, en lisant le coran par exemple, on ne peut s'empêcher d'avoir de l'admiration pour cette éspèce de soumission, quelque peu forcée, mais ne pourrait-elle pas être plus volontaire ? puisque la religion est faite justement pour empêcher l'homme de faire le mal et nous rapprocher ainsi de Dieu ; et que ce diable en question, n'est qu'une partie de l'homme, de l'enfant et de l'adulte qui ne sait pas, souvent quel chemin prendre dans la vie en fait. Et que si il y a des religions, c'est que l'on a besoin d'un guide, d'un esprit éminemment plus puissant que le nôtre, et il est vrai d'une sorte d'appui. Donc de se tenir comme regardé, observé  par notre père (ou notre mère) céleste, ce qui d'ailleurs est vrai, (Dieu sait tout de nous et de tout,  tout le temps) nous sommes regardé par une puissance bienveillante ? Mais il ne faut pas l'oublier l'homme est le seul, qui ait un penchant diabolique (et seulement un penchant, il n'y a que des fous, des méchants ou des ordures, mais il n'y a pas de diable . D'un point de vu théologique il n'y a pas d'essence du mal et d'un point de vu psychiatrique le mal n'entre pas dans le processus normal de construction de l'être, il est exclu de la santé mentale)  et il ne faut pas prendre son cas pour une généralité . Il est vrai que ce coté là du coran, en fait ou le fidèle se place sous une autorité supérieure à la sienne, sous une sorte d'égide divine  (qui existe aussi dans le judaisme, le christianisme etc...) est assez joli en somme, et même  nous dirions : "qui invite à la foi en Dieu". Et c'est vrai que c'est beau, seulement malheureusement toutes leurs paroles prétendues divines ne sont pas divines, mais malheureusement humaines, beaucoup trop humaines ! (comme aurait dit Nietzsche).

                            

 LE "DIEU" de MOÏSE, "DIEU" IDEAL DES TYRANS

          En fait on peut résumer en disant que le Dieu de Moïse, était un "Dieu" assez intéressant parce que c'était  : "un passe droit extraordinaire".

          C'est un "Dieu"  qui autorisait  la guerre   (lire le début de la bible, violence, massacres tout à fait ordinaires - qui  avait choisit un peuple particulier pour lui accorder des privilèges ... (évidement sur les autres peuples), qui était pour la conquête,  Un "Dieu", pour certains tyrans ... : "IDÉAL", et oui en effet quoi de mieux qu'un Dieu, qui n'a rien contre la guerre, quoi de mieux qu '"UN GRAND SAINT... : général ???".
 

 

 "C'est un "Dieu"  qui autorisait  la guerre  ...." 

                  .En fait c'est ce qui apparaît au premier abord, en première lecture, comme si nous etions distraits, comme si nous ne comprenions pas que c'est bien Moise, qui dirigeait ces massacres par ordre de "Dieu", on ne comprend pas.
ON lit sans comprendre, sans faire attention, Mais dans la bible est écrit Dieu ordonna a  Moïse le "grand saint" de massacrer, d'assassiner sauvagement "petits enfants" = nourissons, bébés, femmes enceintes enfants hommes vieillards femmes, d'exterminer, des populations de villes entières.

Et de prendre le butin et de mettre le feu,  

    On lit sans comprendre, et en plus on cherche à comprendre en toute bonne foi, .... et on comprend rien, on se fait manipuler, le brouillard est dense on ne voit rien.
   
 
En fait c'est ce que j'écrivais il y a environ deux ans, la suite que j'ignorais à l'époque, c'est la signification de l'expression  : "dévoué par interdit" "cherem" (en hébreu), qui veut dire : "sacrifié obligatoirement à Dieu" = dû a Dieu , ce qui veut dire egorgé sur ordre imperatif, incontournable de "Dieu"(qui veut dire : ...)      

 
 

C'est le fruit de la manipulation.

          Quel BUTIN, en perspective, quelle fête, quelle force du fanatisme, qui motive les soldats, LA GUERRE AU NOM D'halla, de la prédilection du peuple juif, UN DIEU au service  de l'avidité envahissante des empereurs romains.

        Et grace au diable, quoi de mieux qu'une religion qui interdit la reflexion, qui ne supporte pas la moindre remise en question et qui exige qu'on lui obéisse aveuglément. Non il n'y a rien de mieux pour les esprits etroits, et pour tous les dictateurs du monde, passés et avenirs.

          La discrimination religieuse est une des premières  causes  de la création de la religion juive, de la religion chrétienne qui a souhaité prendre le pas sur la précédente, et de la religion musulmane qui a voulu prendre le pas sur les deux précédentes.

          Est-ce possible, que l'on crée une religion pour une espèce de domination ?

          Se pourrait-il que l'on crée une religion, pour des raisons autres que bonnes, pour autre chose que le bien ?

          Se pourrait-il que l'homme n'ait jamais fait que le bien, ne sache pas tricher, voler ou mentir ? Se pourrait-il que l'homme soit incapable de faire le " mal ".

          Il est tout a fait possible que l'homme ait menti sur Dieu, (non pas sur son éxistence, et il ne faut pas remettre en question l'existence de Dieu tout simplement parce que Dieu existe (lire A partir du menu la page : "LES PREUVES DE L'EXISTENCE DE DIEU), ou parce que des malotrus s'en sont servis pour faire le mal. Depuis l'aube de l'humanité, l'homme n'a jamais fait que guerroyer, utiliser tout ce qui était en son pouvoir pour dominer d'autres hommes, pour voler et trahir. Et qu'il se soit servit de Dieu aussi, cela n'a rien d'étonnant, le contraire aurait été étonnant d'ailleurs, puisque l'homme en général, n'obéis qu'à son égoïsme, son orgueil, et ne respecte rien d'autre que la force ou l'argent. Mais l'on peut remettre en cause nombre d'actes et paroles qu'ils attribuent à Dieu, sans aucun scrupule ,comme une colère aveugle et cruelle : "le déluge", comme la prépondérance du peuple juif , comme le sacrifice d'animaux, comme si ces pauvres animaux avaient quoique ce soit a voir, avec la façon d'être agréable à Dieu ou pas. Des contes de "vieilles femmes, des contes à dormir debout" (oui, il est mort, mais aussi il est ressuscité, oui mais pas encore, tout à fait, au jugement dernier, à la fin du monde, il reviendra, "et bien, Il vaut mieux tard que jamais!), des choses et d'autres, plus farfelues les unes que les autres ...etc...etc...

               
 

              DISCRIMINATION RELIGIEUSE ...???

 

          Qu'est-ce que la discrimination religieuse ?

          C'est de faire des différence plus ou moins grandes en fonction de la religion d'un individu.

           Par exemple  pour les créateurs de la religion juive  (selon ces anciens docteurs de la loi semble t-il intéressés) les "juifs" auraient plus de droits sur l"Israël", ... oui mais c'est Dieu qui l'a dit....????

          Seraient le peuple élu, choisit. Etc... Donc serait un peuple préféré... en quelque sorte. Et aurait donc plus de pouvoir que les autres peuples, et plus de "droits..." !!! Qu'aucun autre peuple ...???

                             LE DIABLE 

           DANS   LES   RELIGIONS         

            LE DIABLE DANS LE JUDAÏSME, LE CHRISTIANISME ET LA RELIGION MUSULMANE, OU COMMENT SE FAIRE OBÉIR AVEUGLEMENT GRÂCE AU DIABLE. OU COMMENT ADMETTRE ET FAIRE ADMETTRE TOUTES  LES PLUS GROSSIÈRES ET SORDIDES MANIPULATIONS.
 

          LES RELIGIONS, confondent le diable et le mal.

   Le mal, ou le coté de l'être humain capable de faire le mal,, c'est a dire, notre propre "diable" qui peut conduire nous perdre  et à nous éloigné du  droit chemin. 

 et le diable  : "diable, qui serait le garant de leur dogme"

    Il faut bien voir que ce n'est pa la même chose et la même chose du tout.
    Parce que leur diable est une invention, pour donner valeur de lois à tous leur dogme, tandis que le mal, lui existe, dans le mesure, ou l'on commet des actes répréhensibles, et où on s'éloigne du droit chemin.

CEPENDANT  :  Même si c'est en contradiction avec la triste conception de l'horreur démoniaque, en lisant le coran par exemple, on ne peut s'empêcher d'avoir de l'admiration pour cette éspèce de soumission, quelque peu forcée, mais ne pourrait-elle pas être plus volontaire ? puisque la religion est faite justement pour empêcher l'homme de faire le mal et nous rapprocher ainsi de Dieu ; et que ce diable en question, n'est qu'une partie de l'homme, de l'enfant et de l'adulte qui ne sait pas, souvent quel chemin prendre dans la vie en fait. Et que si il y a des religions, c'est que l'on a besoin d'un guide, d'un esprit éminemment plus puissant que le nôtre, et il est vrai d'une sorte d'appui. Donc de se tenir comme regardé, observé  par notre père (ou notre mère) céleste, ce qui d'ailleurs est vrai, (Dieu sait tout de nous et de tout,  tout le temps) nous sommes regardé par une puissance bienveillante ? Mais il ne faut pas l'oublier l'homme est le seul, qui ait un penchant diabolique (et seulement un penchant, il n'y a que des fous, des méchants ou des ordures, mais il n'y a pas de diable . D'un point de vu théologique il n'y a pas d'essence du mal et d'un point de vu psychiatrique le mal n'entre pas dans le processus normal de construction de l'être, il est exclu de la santé mentale)  et il ne faut pas prendre son cas pour une généralité. Il est vrai que ce coté là du coran, en fait ou le fidèle se place sous une autorité supérieure à la sienne, sous une sorte d'égide divine  (qui existe aussi dans le judaisme, le christianisme etc...) est assez joli en somme, et même  nous dirions : "qui invite à la foi en Dieu". Et c'est vrai que c'est beau, seulement bon... ...

                          

      

 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site