CRITIQUE RELIGIEUSE

Ce site est destiné à ceux qui veulent savoir la vérité sur leur religion : que ce soit le Judaïsme l'Islam ou le Christianisme.

ATTENTION : IL EST VIVEMENT CONSEILLE
D'ETRE COUTUMIER DE LA CRITIQUE RELIGIEUSE
POUR POURSUIVRE LA LECTURE DE CE SITE.


KEEP THE BEST (GOD) AND "FUCK" THE REST (devise du site)
(traduction : GARDEZ  LE MEILLEUR (DIEU) ET LAI9SSEZ TOMBER LE RESTE.)

ANCETRE DU CHAPELET : LA CORDE A NOEUDS
CONF. EPOPEE DE GUILGAMESH

RELIGION DE MESOPOTAMIE UR, MYTHE DU DELUGE DE NOE : ICI
 
 
ETUDE, ANALYSE ET COMMENTAIRE
du CHAPITRE 3 de LA GENESE :


LE PECHER ORIGINEL

LA TENTATION DU SERPENT

adam et eve et la pomme le fruit défendu la chute du paradis originel
Etude biblique, commentaires du chapitre 3 de la Genese la tentation d'eve,la chûte du  jardin d'eden
Adam et Eve, la pomme, le serpent, la chute des anges potentiels, l'expulsion du paradis



 
 


    

CONSEQUENCE DE LA DESOBEISSANCE
D'ADAM ET EVE :

                                                   (Génèse CHAPITRE 3.17 à 3.19 :)


"Puisque tu as écouté la voix de ta femme,
et que tu as mangé de l’arbre
au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point !


le sol sera maudit à cause de toi.
C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture
tous les jours de ta vie.



Il te produira des épines et des ronces,
et tu mangeras de l’herbe des champs.


C’est à la sueur de ton visage
que tu mangeras du pain
,

jusqu’à ce que tu retournes dans la terre,
d’où tu as été pris;
car tu es poussière,
et tu retourneras dans la poussière.
"


"CAR TU ES POUSSIERE ET TU RETOURNERAS
A LA POUSSIERE"


Cette phrase ne semble t'elle pas profondément  athée, plutôt qu'issue  d'un livre religieux ?
 

          On nous rappelle que l'homme a été créé au préalable avec de l'argile, qu'il est né de la poussière et qu'il retournera a la poussière.
           Donc qu'il n'est rien, qu'un tas de poussière.

          C'est la conception athée de la condition humaine :"l'homme n'est rien."

          Dans cette épisode, le texte biblique explique a l'homme que non seulement il n'est rien, mais  qu'il n'a rien d'autre a espérer de la vie qu'une dure vie de labeur.

          En fait c'est un condensé d'athéisme, qui est justifié dans le texte, par la désobéissance de l'homme a "Dieu".Et en énorme filigrane, la conception antique hautement Capitaliste du monde : l'homme n'est rien d'autre qu'un esclave voué au service des "Seigneurs de ce monde".

          Non seulement il doit avoir une conception athée de la vie, mais en plus
il doit travailler dur pour survivre.
          C'est donc clairement une vie de misérable
que  les "hommes de Dieu" destinent a l'homme.

          Il n'est guère possible de faire mieux hélas, pour un livre religieux
non seulement il enlève a l'homme tout espoir, mais en plus il condamne l'homme à travailler toute sa vie pour une misère. Et n'avoir d'issue que la mort.
Il s'agit  bien sur de l'athéisme déguisé en religieux, ou un religieux destitué et devenu athéisme.
Puisque nous sommes comparables au serpent vils, et terre a terre, de la poussière.
 
           Le pècher du jardin d'Eden, est une invention des docteurs de la foi, visant a desesperer l'homme et en faire un esclave.
Qui est la chute en fait des hommes justifiant le passage d'une condition très agréable voire paradisiaque a une  condition desesperante.
 
          Il est possible que le passage du fruit défendu soit un chapitre ancien  d'un livre semblable au  "MAHABHARATA" concernant l'interdiction faites aux fidèles de lire les livres sacrés, et qu'il ait été repris dans ce chapitre pour expliquer : la chute des anges.

         Pour en même temps couper l'envie aux fidèles de s'instruire d'aucune manière que ce soit.

         Le fidèle devant être un ignorant convaincu.


         Le contraire aurait été  mieux indiqué.

         Cela  pour justifier la condition d'esclave : "la misèreuse condition humaine", qu'on destinait généreusement aux fidèles, et qu'on leur infligeait.

 
          Ainsi celui qui avait la curiosité de s'approcher de ces livres était fortement châtié, damné d'office, puisqu'ils concernaient les secrets des Dieux. Car ainsi l'homme pouvait devenir... "l'égal " des "Dieux" Puisqu'il entrait dans "le secret des Dieux", Et en effet quand on a la possibilité de lire ces livres, (veda, mahabharata et bible), tous les défauts apparaissent et les légendes religieuses se défont de leur voile de mystère, (qui est le rationalisme prôné par les lumières et non le rationalisme athée comme on le confond aujourd'hui)
OBSCURANTISME, tant prôné par ces "religieux", et qui permettait de garder les "ouailles dans l'ignorance" des manipulations visant a attribuer le monde divin exclusivement aux seuls dirigeants (religieux).

Lois interdisant l'accès aux livres sacrés, que l'on retrouve dans :  Le livre des "LOIS DE MANU". Livre faisant parti intégrante du canon des livres sacrés indous avec les Védas. (plus d'explications dans la suite de ce chapitre).


 



  LE SACRIFICE DANS LA BIBLE
      

 
          On  peut penser qu'avec la publicité faite au NIRVANA, au Vaalla (qui est le jardin du repos des guerriers), au royaume des cieux dans le christianisme, au paradis. Le paradis était l'au delà, le dernier espoir des fideles de vivre dans un monde meilleur mais qui se méritait par une obéissance absolue a tous les devoirs et dogmes religieux.

          On peut penser que toute cette publicité était faite au trépas, c'est a dire que tous ces efforts etaient simplement destinés a inviter les hommes a rejoindre le royaume des cieux, et que l'unique paradis de ces fidèles étaient "la mort".
 
         
          Voila ce a quoi les "hommes de Dieu" encourageaient et forçaient les hommes :


   A Tuer et à se Tuer, pour satisfaire Dieu.

          Pour ces chefs religieux, la terre est en quelques sortes un purgatoire , un enfer de damnés, puisqu'ils sont damnés d'office par le pêcher originel de nos "ancêtres" . Un rachat  ou rédemption qui leur fait ésperer un  paradis dans la mort, la mort étant la condition de leur rachat.


          Il apparaît que ces histoires de sacrifices, inversent les valeurs de la vie et de la mort, la mort étant la vie, et la vie un enfer, dont la seule échappatoire est la mort.

          Le but de la vie étant la mort.
          Selon eux.


          En résumé, ils "les docteurs de la foi", ont fait de la vie un enfer, autant historiquement que spirituellement.

       On s'apperçoît de leur ambition sur le monde, c'est a dire le piller, tout en instituant une religion dirigée vers la mort.  Ou Dieu est affublé d'un acolyte "le diable".  Diable garant des dogme de cette religion et inventé de toutes pièces par ces "religieux" pour maintenir les croyants, dans la terreur  et la soumission, tyrannique et impitoyable qui empêche toutes espèces de liberté et toutes espèces de réflexions.  Anti-religion donc et en somme une religion de rêve pour un capitalisme impitoyable et sans limite.

 

ETERNITE DE L'AME ET PARADIS
DANS GENESE 3
ET DANS LA BIBLE

 
 
          Il semble que celui qui se fait passer pour Dieu dans ce chapitre parle a l'homme et qu'il lui dise, que sa condition est deséspérée, depuis qu'il a eu la mauvaise idée de croquer le fruit défendu, que si jamais il a été quelque chose, il ne l'est plus, et ne peut s'attendre qu'a une sorte d'enfer sur terre de par sa culpabilité originelle.

          Que le paradis c'est en quelque sorte de l'histoire ancienne, a cause de ce pécher.

          Alors y a t'il promesse d'au delà dans ce texte ?

           Non, l'au delà c'est du passé c'est dépassé, voila ce que dit ce texte. Et l'éternité du même coup.


          Donc on nous fait entrevoir au début de ce chapitre, un monde hidylique paradisiaque, puis ensuite le courroux de Dieu provoqué par la désobéissance des hommes. Ensuite au cour de la bible, on nous fait envisager une autre possibilité notamment celle d'une vie éternelle après la mort : le salut. Mais toujours en gardant bien à  l'esprit cette épisode du jardin d'Eden, cette sorte d'athéisme déguisé instauré au nom de l'avidité sempiternelle des dirigeants de ce monde. Que les plaisirs de la vie c'est dépassé, la vie éternelle aussi.

          Mais, le paradis dont il n'est plus question, semble encore exister par le manque, qu'il provoque. Le paradis serait fini, mais pourtant il a existé.

           Donc même a travers ce chapitre, si tout nous a été donné pour nous être aussitôt repris, nous avons pu entrevoir le paradis, la vie eternelle, une vie agréable, une bienveillant accompagnement de Dieu.

          Qui aurait les caractéristique en même temps de l'au-delà et de la vie sur terre, une harmonie totale et complète. Un sorte d'au-delà sublimé en même temps qu'une vie terrestre sublimé, une sorte de projection de ce qu'est véritablement la place de l'homme sur terre, mais empêché par la faute du pécher originel, qui serait se diriger vers la connaissance.

C'est possible que ce soit le contraire, c'est a dire : se diriger vers l'ignorance.



RESUME SUR LA PERENNITE DE L'AME DANS LA BIBLE

L'obéissance (au religieux officiels) est le dogme primordial de ces religions.

Dans le chapitre de l'Eden, "le fidele" (ou ses ancêtres)  par sa désobéissance pert son immortalité, donc l'immortalité de l'ame.

          Dans la suite de la bible, néanmoins  la désobéissance le conduira a perdre son ame eternellement, mais dans les affres, les souffrances de l'enfer .
          Et l'obéissance le conduira mais on est obligé d'employer le terme de "peut-être", parce qu'il a perdu son eternité déjà, (des la chute du jardin d'eden) par le pecher de ces ancetres. Et ces termes "car tu es poussiere et tu retourneras a la poussière" sont on ne peut plus significatif de sa désésperante condition humaine, mais semble t'il, il y a une sorte de ficelle du droit cannonique, qui permet d'envisager le salut de l'ame, et donc recouvrer l'eternité de son ame, par une obéissance a la "dite loi religieuse, au salut de l'ame qui se traduit selon ses "religieux" par le paradis.

          MAis qui n'est plus de ce monde, qui est l'au-delà.
C'est a dire que c'est l' au-delà, il n'y a pas cette perspective de recouvrer son âme, sur terre, c'est pas la peine d'y penser,. Et l'âme n'est pas de ce monde, notre ame, ne peut exister que dans la mort, c'est a dire que selon eux tous les humains qui vivent sur terre n'ont pas D'âme. Nous serions donc des sortes d'ombres sur  la terre sans droit et sans pouvoir, et non pas des êtres humains doté d'une âme.


          En fait il semble qu'on ait supprimé, a dessein, le paradis sur terre, que sur terre il n'y ait qu'une sorte de damnation ou purgatoire, et que c'est la mort seule qui signifie la survivance de l'âme (dans la perspective du paradis ou de l'enfer, même si a terme, malgré qu'il n'y est pas de terme, on perde son âme en enfer).

          Donc ils ont ce qu'ils veulent la désésperance de l'homme en sa vie terrestre, et l'absolu obéissance a leur propre personne comme si  ils etaient eux-mêmes les Dieux (Dieu),  qu'ils décidaient non seulement de la vie ou de la mort sur terre, mais encore de la damnation eternelle, de la félécité éternelle, et de la perénnité de l'âme.

          C'est ce qu'on appelle le TOTALITARISME pur et simple, puisque ces gens là se destinaient à avoir tous mais tous les pouvoirs, qu'ils se soient pris pour Dieu, ça évidemment c'est très clair, mais ils ont voulu surtout remplacer Dieu, Et leur but c'etaient évidemment d'avoir tous les droits, et toutes les richesses, et faire ce qu'ils ont fait des hommes c'est a dire des exclaves et eux des seigneurs.


           C'est un fait, ça a l'air tellement ordinaire, MAis c'est se qu'ils ont décidés, et c'est ce qu'ils ont réussi a faire pendant des millénaires sur terre.
Eux les Dieux, et les richessses pour eux, et nous les esclaves et les "vilains". Donc c'etait bien une volonté de manipulation.

           Dans ce site est expliqué comment par le subterfuge du diable, ils ont réussi a obtenir l'obéissance absolue,  et tous les droits se supplantant ainsi au divin, et créer l'enfer sur terre (pendant des millénaires), sauf pour eux qui se reservaient toutes les richesses, tous les honneurs ainsi que le pouvoir de faire toutes les lois autant dire que ces lois les arrangeaient au possible.
   
          ET d'ailleurs sur le fait de remplacer Dieu c'est ce qu'ils ont cherché a faire, en ne souciant plus du tout de Dieu, et même en allant jusqu'à l'exclure (puisqu'il était déjà remplacé pour eux par eux). Mais c'est ce qu'ils ont fait, aujourd'hui encore Dieu n'a pas le droit, ou la parole sur eux, c'est eux qui entendent commander à Dieu.  parce qu'ils veulent et ont toujours voulu remplacer Dieu, ils ne veulent pas de Dieu et n'en ont jamais voulu, sauf si lui aussi il obéit (ça ils peuvent toujours rêver.)




LE COUPLE HETEROSEXUEL
  DU JARDIN D'EDEN.
 
          Le couple héterosexuel "originel" biblique (du jardin d'Eden), s'inscrit profondément dans la politique de fécondité du Judaïsme primitif et la volonté d'hégémonie de celui-ci, notamment en  faisant passer le couple d'Adam et Eve pour les véritables pères et mères de l'humanité toute entière afin de faire du Judaïsme (au sens large, le Christianisme et l'Islam étant aussi des judaïsmes) le digne et exclusif propriétaire de l'humanité et du monde.
 

C'est pourquoi l'homosexualité est proscrite. Alors qu'en fait on ne se marie pas avec un sexe, mais avant tout et avant toutes choses avec un être humain.
Et que pour le veritable amour les considérations physiques sont secondaires.


Le judaïsme et le chistianisme étaient polygames à leur origine, l'Islam l'est resté.
Si Adam et Eve sont tout seuls, il n'en ai as de même des promesses paradisiaques de l'Islam
ou l'homme se retrouve au milieu de vierges. D'autant plus que les femmes à ces époques là,
étaient seulement considérées comme le receptacle de la graine masculine et intervenaient aucunement à part égal dans la fecondation par elle même, comme nous le savons aujourd'hui.
Donc rien n'etait plus licite pour l'homme que d'avoir plusieurs femmes.

ET d'ailleurs dans l'Islam ce n'est pas de la côte d'Adam que celle ci est né, mais de son phalus
ce qui est, helas, tout a fait normal si on considère la place du phalus dans l'antiquité.

Il n'y avait probablement pas de couple dans le jardin d'Eden, mais une sorte de nébuleuse patriarcale faite d'Adam et ses servantes ou suivantes.

(Puisque la femme n'etait qu'une sorte de pot qui allait recevoir la graine  (alors autant avoir plusieurs pots si on voulait une belle et une grande famille), sans compter que toutes ces vierges ça devait rudement bien leur parler aux hommes de l'époque comme d'ailleurs à beaucoup encore aujourd'hui.)
        
 BIBLE
GENESE : CHAPITRE 3


 
  1. Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?
  2. La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.
  3. Mais quand au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.
  4. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ;
  5. Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.
  6. La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.
  7. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.
  8. Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.
  9. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu?
  10. Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.
  11. Et l’Éternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?
  12. L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.
  13. Et l’Éternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.
  14. L’Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela,
    tu seras maudit entre tout le bétail
    et entre tous les animaux des champs.
    Tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière
    tous les jours de ta vie.
  15. Je mettrai inimitié entre toi et la femme,
    entre ta postérité et sa postérité:
    celle-ci t’écrasera la tête,
    et tu lui blesseras le talon.
  16. Il dit à la femme:
    J’augmenterai la souffrance de tes grossesses,
    tu enfanteras avec douleur,
    et tes désirs se porteront vers ton mari,
    mais il dominera sur toi.
  17. Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point !
    le sol sera maudit à cause de toi.
    C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture
    tous les jours de ta vie.
  18. Il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.
  19. C’est à la sueur de ton visage
    que tu mangeras du pain,
    jusqu’à ce que tu retournes dans la terre,
    d’où tu as été pris;
    car tu es poussière,
    et tu retourneras dans la poussière.
  20. Adam donna à sa femme le nom d’Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.
  21. L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.
  22. L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.
  23. Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris.
  24. C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

 

Suite du Commentaire de GENESE 3 "la chute des anges"
exposé précedemment.



IL est possible que l'arbre de vie soit le symbole de la vie eternelle des humains, mais que cette vie eternelle puisse être tout simplement la survivance de l'âme,
Donc : ils "les antiques officiels religiieux" ont bannis l'homme de la vie eternel en lui hôtant la perénnité de
l'âme, et de par ce fait l'ont relégué a l'enfer (décrété par eux) terrestre en même temps qu'ils ont décidés que
Dieu ne souhaitait plus pour eux qu'une vie rude d'esclave et de misèrable.

Donc si on voit ce texte dans cette optique, les hommes se sont retrouvés en enfer
: "et il mit" qu'on pourait remplacer par "ils (les lantiques leaders religieux ) mirent à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie."

Dans cette optique il apparaît que ce soient les "antiques hommes de Dieux" qui aient voulu séparer les humains de Dieu, donc qu'ils ont fait le contraire en faits de ce qu'ils ont toujours dit vouloir faire;
c'est a dire rammener les hommes a Dieu (paisibles bergers).

Donc on avait parlé d'anti religion, mais ce serait plutot une contre religion.
qui reffuserait Dieu, et le remplacerait par l'autorité d'humains cruels et avides.
Qui interdirait a Dieu même d'approcher de leur gouvernement en le faisant
passer pour le diable  des qu'il aurait l'audace  de se dissocier  de leur dogme puisqu'il doit selon eux soit  approuver le judaisme, le christianisme ou l'islam ou être systématiquement et irrévocablement considéré comme diabolique.

Et donc dans cette perspective, les cherubins avec leurs épées seraient le dogme du  "diable" (toujours inventé et garrant de leurs dogmes),
qui ferait en sorte que la réunion
de Dieu et des hommes soit pratiquement impossible puisque que comme nous venons de le dire on ne le laisse plus approcher du culte.

Ce qui semble une hypothèse très vraissemblable, Bien que nous sachions toutes fois  que ces 3 religions ont évolués, mais c'est vrai que le plus souvent elles n'ont rien voulus entendre, et que c'etait très difficile d'obtenir la moindre amélioration pendant longtemps et très longtemps et que c'est a force d'efforts maintes fois répétés etc.. qu'elles ont consenties après les tortures, les lynchages, les buchers, les massacrres, les horreurs atroces immondes, repressions sanguinaires et abominables,  qu'elles aient répandues sur la terre (et les trois religions le font toujours) , comme le feu d'un volcan jamais appaisés des fleuves de sang sur la terre,  à tre un peu moins inhumaines, et un peu moins en désaccord avec Dieu en vehiculant la triste ironie de faire toutes ces atrocité au nom de Dieu .


Autrement dit même Dieu a eu des difficultés et a toujours des difficultés à se faire entendre de ces clericaux  hermetiques et intolerants toujours grace au diable (Thême de la manipulation par le diable développé abondamment dans ce site), ceci dit, c'est pas d'aujourd'hui qu'il a du mal à se faire entendre des humains, mais franchement la rigidité du diable n' aide pas, même si le diable n'existe pas, cette invention clericale est faite pour épouvanter et les durcir comme du béton armé et les rendre intolérants au possible ceci dit ce qui fait peur c'est de faire croire que Dieu c'est le diable, que dieu ou le diable c'est le même combat. Mais attention, Danger Danger, il ne faut pas confondre. Mais ce sont les clericaux qui non seulement ont inventés le diable, mais en plus ont confondus assez souvent l'un et l'autre pour manipuler "les ouailles", quand ils voulaient se faire obéir aveuglement. (Thême de la manipulation par le diable développé abondamment dans ce site)
*
Puisque ce sont des lois absolues pour eux, qui ne doivent jamais, au grand jamais, être remises en question par qui que ce soit, et que tous ceux qui voudraient les mettre en doute ou s'y opposer
sont immediatement et systematiquement considérés comme "diaboliques".

Il n'y a pas de place, selon eux, comme ils l'ont répétés des milliards de fois au cours des siecles, pour autre chose que leurs lois.


 
 
D'OU VIENT LE SERPENT
DE LA GENESE?


Dans le MÂHÂBHÂRATA, on retrouverait peut-être la trace du serpent de la génèse, dont on se demandait d'où pouvait venir un serpent qui parle et qui cause tant de problèmes.
Peut-être notre serpent ?


 

 
SOURCE: SITE "MAHÂBHÂRATA" http://www.utqueant.org/mbh 








" RESUME DE PAUSHYA :" 
(extrait du site des auteurs émmérites du livre "Le Mahabharata")

  

      "Celle-ci demande les boucles d'oreille de l'épouse de Paushya pour les  porter à une cérémonie qui doit avoir lieu dans quatre jours
- L'épouse de Paushya les lui donne et l'avertit que le serpent Takshaka les convoite
- Dispute avec Paushya à propos de nourriture impure
- Utanka retourne chez son maître
- En route, il se fait voler les boucles d'oreille
- Le voleur n'est autre que Takshaka déguisé en mendiant
- Le serpent fuit sous terre et Utanka le suit
-Après diverses péripéties, il récupère les boucles d'oreille en enfumant la demeure des serpents
- Il arrive à temps pour les donner à la femme de son maître
- Il part ensuite chez Janamejaya et le convainc de se venger de Takshaka." 

         
             Dans le Mahabharata, le serpent est rusé, et peut se transformer en homme, Il à un rôle puissant de donneur de mort, bras des malédictions des Brahmanes. Le pauvre individu objet de cette malédiction, ne pouvait en effet l'éviter où qu'il fut, et quelques fussent  les précautions prises pour éviter cette sentence redoutable. Par contre un individu accomplissant scrupuleusement ses rites religieux et ses devoirs envers les Brahmanes, ne risquaient quand à lui, aucune malédiction, et était protégé de la morsure fatale des serpents (mêmes ordinaires). Le serpent symbolisait la puissance de l'autorité des Brahmanes, et était en fait le bras de leur châtiment.           
  
          Alors évidement notre serpent à changé au cours des siècles, au grès des usages qu'en faisaient les brahmanes. Mais le serpent a semble t-il les mêmes caractéristiques, il sert d'intermédiaire inspiré, visant à sanctionner un manquement au dogme, ou à l'autorité divine ...  des Brahmanes (qui se prétendent être des descendants directs de Brahma ou de "Dieu" donc qui se prétendent divins). Pour les brahmanes : Brahma (c.a.d. "Dieu" dans le contexte) et les Brahmanes, c'était sensiblement la même chose puisqu'il se servaient de Brahma (Dieu) pour appuyer et enterriner, pratiquement tout ce qui pouvait être favorable à leur confortable petite vie de Brahmane et auquel il voulait donner valeur de loi, donc de dogme


           On peut  mentionner que dans le Mahabharata, il y a une infinité de serpents, qui peuvent se transformer en hommes, certains sont immortels, comme Shesha, takshaka, etc..., ils sont très malins, se transforment en hommes pour abuser les hommes, etc... Le serpent de la génèse est certainement l'un de ces serpents.



La théorie de l'origine Brahmanique du judaisme a été partagée par une grande partie des intellectuels  de la fin 18e et milieu 19e comme Hume, Voltaire, etc ... mais a été malheureusement passée sous silence dans les siècles suivants, hélàs, comme tout le reste.


 

SOURCES
ET ORIGINES DU JUDAISME :  
LE BRAHMANISME.

 

LES REGLES DE PURETE DU JUDAISME (cacheroute et halal) CONTENUS DANS LE LEVITIQUE, SONT LES MEMES QUE LES REGLES DE PURETES DE L'HINDOUISME, PROVENANT DU LIVRE DE MANU.

        " ... De même on retrouve, la mise à l'ecart systématique des femmes pendant leurs menstruations cénsidérées comme impures, le fait que le sabot d'un animal doit être fendu pour être considéré comme pur :  "les lois de Manu"ou l'on retrouve l'intégralité des règles de pureté du judaïsme et de l'islam ."                (lire : "Lois de Manu" livre Vème p166 v11.) 
                      "LOIS DE MANOU" : 
books.google.com/books

             En faits on retrouve toute la thématique religieuse judaïque  dans l'hindouisme : l'Ascétisme, le patriarcat, la pénitence, le paradis, l'enfer, l'autorité quasi divine des religieux officiels (rabbins, Imams, Prêtres), le voeux de pauvreté, le voeux de silence,  le mythe de la fin du monde, le rappel de la généalogie surtout masculine du personnage religieux en début de chapitre ou livre (Mahabharata), tout y est carrément. 
          Du fait que l'on peut honnêtement, et incontestablement attribuer l'origine du judaisme à l'hindouisme, qui est une des religions les plus anciennes du monde.

          Le nom Abraham, vient  probablement comme l'avait fait remarqué Voltaire de A'brahma, le préfixe "A' " signifiant : fils de, ce qui donnerait Fils de Brahma, qui nous ramènerait a la caste noble des brahmanes "prêtres"de l'hindouisme et fils de Brahma  donc comme il se définissaient et se présentaient eux mêmes comme étant de la descendance de Dieu :"Brahma". Ainsi A'Brahma serait un nom symbolique nous ramenant aux bramanes et servant a reprendre toute l'ancestrale tradition hindoue.


          On retrouve même l'origine du baton de Moïse, qui est un élément faisant parti intégrante du costume traditionnel du  Brahmane (conf : lois de manu). Et même le veau d'or, qui n'est probablement  pas sans rapport avec la vache sacré des hindous. 


  De même l'importance du pélerinage, et le sacrifice annuel.

          De même on retrouve, la mise à l'écart systématique des femmes pendant leurs menstruations considérées comme impures, le fait que le sabot d'un animal doit être fendu pour être considéré comme pur. Lire : "Lois de Manu" livre Vème ou l'on retrouve l'integralité des règles de pureté du judaïsme et de l'Islam, cliquer sur le lien suivant :       

 
LIVRE SACRE :

"LES LOIS DE MANOU" : ICI

 
   (lire : "Lois de Manu" livre Vème p166 v11.)



 




commentaire et analyse biblique, analyse du chapitre  3 de la genese, le pecher originel, nouvelle analyse, critique du chapitre traitant de la tentation d'adam et eve par le serpent ulterieurement assimile au chef des enfer actuels satan la tentation d'adam et eve, la chute du paradis le fruit défendu la tentation de satan du jardin d'eden, le serpent de la bible satan, la tentation du diable la tentation du serpent le fruit défendu, adam et eve et la tentation de satan la faute originelle culpabilité originelle,
donc le diable et la tentation d'adam et eve, la tentation du diable dans le jardin d'eden, le fruit défendu, la femme pecheresse tentatrice diabolique, diabolicité biblique de la femme, obscurantisme lié au secret renfermant les livres religieux, origine du serpent de la genese, etude biblique commentaire du chapitre traitant du pecher originel, la chute du jardin d'eden, perenité de l'ame dans la genese, analyse du texte du pecher originel, la genese chapitre 3 désobéissance des hommes aux commandements soit disant divins, divinité ursupée dans les livres biblique, le capitalisme antique des pretres rabbins, des rois, athéisme au coeur de la bible, explication des livres saints commentaire analyse critique biblique, la bible , la culpabilité humaine, ancienne recette de conditionnement, la culpabilité du couple originel.
 
 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site